NOUVELLES
08/05/2013 07:25 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

France: un premier cas de virus proche du SRAS confirmé

AFP

Un premier cas d'infection respiratoire aiguë par le nouveau virus proche du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) a été confirmé en France, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

"C'est le premier et seul cas confirmé en France à ce jour" de ce nouveau virus de la famille des coronavirus, a indiqué le ministère, en précisant qu'il concernait "une personne de retour d'un séjour aux Émirats arabes unis". Agée de 65 ans, celle-ci a été hospitalisée à Douai.

Ce patient avait en fait été hospitalisé le 23 avril à Valenciennes, puis transféré à Douai le 29 avril, où il est en réanimation et bénéficie de "soins de suppléance", soit assistance respiratoire et "échange sanguin", a précisé Jean-Yves Grall, Directeur général de la santé, lors d'une conférence de presse. L'homme avait séjourné à Dubaï du 9 au 17 avril, a-t-il précisé.

Un numéro vert, le 0800 13 00 00, "sera ouvert (mercredi) après-midi pour que les Français trouvent des réponses à leurs questions", a indiqué de son côté la ministre de la Santé Marisol Touraine. "Ma ligne de conduite est claire: surveillance, transparence, information", a-t-elle ajouté. "Il s'agit d'un cas importé, unique, qui nécessite des mesures de précaution préconisées par les autorités internationales", a-t-elle encore dit.

18 morts dans le monde depuis l'été 2012

Ce cas d'infection respiratoire aiguë liée au nouveau coronavirus "vient d'être signalé à l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) par le Centre national de référence (CNR) de l'Institut Pasteur qui a procédé aux analyses virologiques", a détaillé le ministère de la Santé.

Le nouveau coronavirus -nCoV dans le jargon médical- a été détecté pour la première fois à la mi-2012. Des cas d'infection par ce nouveau coronavirus avaient jusqu'ici été détectés en Arabie saoudite, en Jordanie, au Royaume-Uni et en Allemagne. Au total, 18 personnes sont décédées dans le monde après avoir contracté ce virus, dont 11 en Arabie saoudite.

Actuellement l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne dispose pas d'assez d'informations pour parvenir à des conclusions sur le mode et la source de transmission du coronavirus. Mais l'OMS avait appelé à la vigilance à l'égard de cette grave infection respiratoire. Elle avait indiqué le mois dernier travailler avec des experts internationaux et des pays où des cas ont été enregistrés pour évaluer la situation et étudier des recommandations de vigilance.

Une épidémie de SRAS a causé la mort de plus de 800 personnes en Chine en 2003, déclenchant une alerte sanitaire à l'échelle mondiale. Le nouveau virus est cependant différent du SRAS, notamment parce qu'il provoque une insuffisance rénale rapide.