NOUVELLES
08/05/2013 04:25 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

<em>Kon-Tiki</em>&nbsp;: une&nbsp;odyssée&nbsp;scientifique portée à l'écran

Kon-Tiki, qui prend l'affiche cette fin de semaine, raconte l'histoire d'une des plus spectaculaires et dangereuses expéditions scientifiques.

Kon-Tiki représentait la Norvège au dernier gala des Oscars, aux côtés de Rebelle du Québecois Kim Nguyen et d'Amour de l'Autrichien Michael Haneke, qui a remporté la statuette dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. 

kon_tiki_film2

Le film relate une tranche d'histoire vécue par le légendaire anthropologue norvégien Thor Heyerdahl. L'acteur Paul Hagen incarne ce visionnaire qui a voulu prouver que la Polynésie avait été peuplée par l'Amérique du Sud plutôt que par l'Asie.

Pour prouver sa théorie, qui était rejetée par les scientifiques, il a construit en 1947 un radeau pour traverser l'océan Pacifique, du Pérou jusqu'aux îles polynésiennes, soit la distance qui sépare Chicago et Moscow.

L'expédition a été menée contre vents et marées, tout comme le tournage du film. Les conditions étaient difficiles, parce que le film a été principalement tourné sur l'eau.


Autre défi, le film a été tourné en deux langues. Chaque scène a d'abord été filmée en norvégien, puis en anglais.

Le coréalisateur, Joachim Rønning, soutient que cette méthode de travail a permis de nuancer la version destinée à l'Amérique du Nord. « Nous en avons bénéficié au bout du compte. Cela dit, je ne crois pas qu'on refera ça ».

Thor Heyerdhal est une figure marquante de la Norvège et le film sur sa vie est l'une des plus importantes productions cinématographiques dans l'histoire du pays, avec ses nombreux effets visuels et son budget de 16 millions de dollars.

Kon-Tiki prend l'affiche en anglais, avec des sous-titres en français, le vendredi 10 mai.

PLUS:rc