NOUVELLES
08/05/2013 08:19 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Changements en vue

L'état-major des Canucks de Vancouver a préféré garder le silence, mercredi, après avoir subi une autre élimination hâtive, cette fois aux mains des Sharks de San Jose.

Des changements majeurs sont toutefois à prévoir chez les Canucks, qui sont venus à un match de mettre la main sur la coupe Stanley en 2011, mais qui se sont effondrés lors des deux derniers printemps.

La formation a annoncé mercredi après-midi que les joueurs et le personnel d'entraîneurs seront disponibles pour répondre aux questions des médias, jeudi. Les Canucks ont été balayés par les Sharks qui ont signé une victoire de 3-2 en prolongation lors du quatrième match de la série, mardi.

Les dirigeants tentent d'identifier la cause de la contre-performance de l'équipe qui était considérée comme l'une des favorites pour remporter la coupe Stanley, mais qui a vu son parcours s'arrêter de manière assez abrupte.

Le directeur général Mike Gillis a décidé de ne pas conclure de transactions majeures après l'élimination de sa formation en cinq matchs face au Kings de Los Angeles, l'an dernier. Gillis croyait que les Canucks étaient près de retourner en finale de la Coupe Stanley, mais la fenêtre de possibilités semble se refermer rapidement après le balayage face aux Sharks. Les changements semblent inévitables.

« Frustrant »

Les Canucks ont perdu 10 de leurs 11 derniers matchs en séries éliminatoires.

« C'est frustrant, a déclaré le gardien Cory Schneider après la défaite de mardi. C'est une année perdue. Tu n'as pas beaucoup d'occasions de jouer en séries éliminatoires. »

Gillis lui-même n'aura peut-être pas la chance d'organiser la reconstruction. Son avenir, celui de l'entraîneur-chef Alain Vigneault et celui de Roberto Luongo sont loin d'être assurés à Vancouver. Durant l'été, les Canucks doivent s'assurer de demeurer compétitifs face à des rivaux plus talentueux en plus de réduire la masse salariale.

Vigneault, le meneur au chapitre des victoires chez les entraîneurs de la concession, semble être celui qui écopera pour les difficultés de son équipe. Les Canucks n'ont pas été en mesure de museler l'unité d'avantage numérique des Sharks et ils n'ont pas obtenu l'apport espéré de la part de leurs attaquants, qui ont été inconstants tout au long de la saison.

San Jose a dominé Vancouver 15-8 au chapitre des buts marqués dans cette série, et les Sharks ont trouvé le fond du filet sept fois en 24 avantages numériques. Les Canucks n'ont touché la cible que deux fois en 10 occasions dans une telle situation.

Le manque d'offensive coïncide avec l'incapacité de l'équipe à développer de nouveaux talents à une époque où les jeunes recrues occupent un rôle de plus en plus important avec les autres formations de la Ligue.

En cinq saisons à la barre de l'équipe, seulement un choix de premier tour de Gillis, Cody Hodgson, qui a été échangé depuis, est devenu un joueur régulier dans la LNH.


PLUS:rc