NOUVELLES
07/05/2013 10:19 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

Tuerie au Colorado: James Holmes plaidera la démence

DENVER - L'homme accusé relativement à la tuerie survenue dans un cinéma du Colorado désire changer son plaidoyer pour se déclarer non coupable et plaider la démence, a annoncé son avocat mardi, malgré les craintes que ce plaidoyer risque de réduire considérablement ses capacités de se défendre contre la peine de mort.

James Holmes est sous le coup de plus de 160 accusations de meurtre et de tentative de meurtre en lien avec l'attaque du 20 juillet dans un cinéma bondé d'Aurora, où 12 personnes ont trouvé la mort et 70 autres ont été blessées. Les procureurs ont annoncé le mois dernier qu'ils réclameraient la peine de mort.

Il était largement attendu que Holmes plaide la folie en raison de la gravité des preuves contre lui, mais ses avocats ont retardé ce moment pendant des semaines, affirmant qu'un certain chevauchement des lois de l'État sur la peine de mort et la démence venaient violer les droits constitutionnels de l'accusé et nuire à sa capacité de bâtir une défense efficace.

L'une de leurs craintes tourne autour du fait que si Holmes ne collabore pas avec les médecins chargés d'évaluer sa santé mentale dans un hôpital de l'État, il pourrait se voir refuser le droit d'appeler des témoins pour discuter de son état lors du prononcé de la sentence. Cela rendrait presque impossible, pour ses avocats, d'utiliser son état de santé mental comme argument contre la peine de mort.

Deux juges ont précédemment refusé de s'attaquer à la question constitutionnelle, affirmant qu'Holmes devait adopter un plaidoyer de démence avant toute contestation des lois. Cela a donné peu d'options à ses avocats, à l'exception de plaider la folie et de tenter ensuite de combattre la loi.

Les avocats de Holmes ont déclaré à répétition, lors d'audiences de la cour et dans des documents déposés lors du procès, que l'accusé souffrait de maladie mentale.

Les procureurs soutiennent que Holmes, âgé de 25 ans, a passé des mois à acheter des armes et des milliers de balles, s'était vêtu d'une geste pare-balles et avait ouvert le feu lors d'une présentation de minuit du plus récent film de Batman.

PLUS:pc