INTERNATIONAL
07/05/2013 02:49 EDT | Actualisé 07/05/2013 02:56 EDT

La communauté mapuche Rayen Mapu récupère les terres productives (PHOTOS/REPORTAGE/VIDÉO)

Fernando Lavoz

Progressivement dépossédé de ses terres depuis plus de cinq cents ans, le peuple mapuche a défendu et défend encore son territoire et sa culture.

Son écosystème a été détruit par les propriétaires fonciers étrangers et les grandes entreprises forestières et thermoélectriques. Une marginalisation constante les a réduits depuis des années à la pauvreté, à la perte de leur langue et de leurs coutumes. Pourtant, ils maintiennent une longue lutte revendicatrice qui les pousse à faire front, au prix du sang et du feu, contre l'État chilien et les capitalistes étrangers.

Le 2 avril, la communauté mapuche Rayen Mapu, lof Loloko zone d'Ercilla, Araucania, Chili, a initié un processus de récupération territoriale. Plusieurs familles de la communauté ont occupé les terres promises, mais pas encore cédées, par le gouvernement chilien. Les villageois se sont installés pour y travailler la terre et défendre leur nouvel espace.

Les conditions de vie sont difficiles, on puise l'eau au ruisseau, la lumière du jour limite les activités et seuls les feux allumés éclairent la nuit. Le constant harcèlement policier n'empêche pas ces familles de rire et de faire résonner le kultrún autour du feu où ils partagent le maté et les tortillas. Les enfants jouent sur le terrain, récoltent des pommes, aident au ramassage du bois de chauffage et détendent l'atmosphère, puisque la communauté peut être expulsée à n'importe quel moment.

Ici, on travaille, c'est une récupération productive, pas une simple occupation. La pluie a attendri la terre pour la jachère, la communauté se prépare pour l'hiver à venir et le tracteur ronfle en ouvrant des sillons sur cette terre gagnée sur la forêt et qui revient aux mains des Mapuches; les "Fils de la terre".

INOLTRE SU HUFFPOST

La communauté mapuche Rayen Mapu