NOUVELLES
07/05/2013 05:33 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

Le voisin des trois Américaines enlevées, nouveau chouchou des Américains

Charles Ramsey, le voisin énergique qui a libéré trois jeunes filles kidnappées à Cleveland (Ohio, nord), est devenu mardi, avec son accent plein de gouaille et ses formules choc, le chouchou des médias et des internautes américains qui se repassent ses interviews en boucle.

Charles Ramsey est "le nouveau héros de l'Amérique", résume le site de nouvelles TheDC.com, alors que les vidéos de ce plongeur dans un restaurant racontant son exploit, ont été vues des centaines de milliers de fois sur YouTube et répandues tout autant sur Twitter ou Yahoo.

L'homme, un Noir d'une quarantaine d'années, est le voisin immédiat de la maison où étaient séquestrées les trois jeunes filles et, en répondant à l'appel de l'une d'entre elles, a permis leur libération.

Avec force "bro!" pour "brother" (mon frère) et des jurons typiquement américains, l'homme aux cheveux longs, les dents abîmées et le T-shirt blanc tâché, a raconté comment il avait "entendu un cri alors qu'il mangeait un McDonalds".

La référence à la multinationale du fast-food, répétée à de nombreuses reprises, lui a d'ailleurs valu un tweet de la société "saluant le courage des victimes. Allez Charles!", suivi d'un plus mystérieux "On va te contacter".

Quelques-unes de ses phrases, à la presse ou à la police, se retwittent à l'infini, comme celle à la chaîne WEWS : "J'ai su que quelque chose n'allait pas quand une jolie petite Blanche s'est précipitée dans les bras d'un Noir. Ou elle est clodo, ou elle a des problèmes".

Lors qu'il appelle la police qui lui demande si la jeune fille "a besoin d'une ambulance ou de quoi que ce soit", il répond : "Elle a été kidnappée! Elle a besoin de tout, mets-toi dans ses baskets!"

Ses phrases ont même été remixées, style rap.

Le restaurant Hodge's où il travaille, a posté sur sa page Facebook un message de félicitations. "Nous sommes extrêmement fiers de notre employé... C'est un vrai héros de Cleveland", dit le message, commenté d'un "Il mérite une augmentation!" par un internaute.

Un compte Facebook "Charles Ramsey président" a été créé, avec une cinquantaine de "J'aime".

ff/rap

PLUS:afp