DIVERTISSEMENT
07/05/2013 02:04 EDT | Actualisé 07/05/2013 02:05 EDT

Le 23e St-Ambroise FRINGE Festival de Montréal s'annonce encore plus fou qu'avant

Courtoisie/Samuel Larochelle

C’est en buvant une mixture de muffin anglais, de rôtie française et de bière que les organisateurs du FRINGE Festival de Montréal ont souligné le dévoilement de leur 23e programmation, symbolisant au passage la nature de l’événement: bilingue, culturelle, audacieuse et qui ne se prend jamais au sérieux.

Du 3 au 23 juin prochain, des spectacles d’humour, de théâtre, de musique et de danse seront offerts par plus de 500 artistes du Québec, du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Australie, du Japon et de l’Afrique du Sud. Fidèle à son habitude, le FRINGE n’a aucune direction artistique. Les productions sont retenues à la suite d’un tirage au sort. Aucune censure n’est tolérée. Les billets coûtent 10 $ et mois, et la totalité des profits vont aux artistes. «C’est très important pour nous de respecter l’intégrité des artistes et de ne jamais leur dire quoi faire. On prône la liberté et la diversité», explique Amy Blackmore, la directrice de l’événement.

Parmi les événements-spectacles qui sont à l’horaire, Blackmore semblait particulièrement emballée à l’idée de participer au Faux Bal des Finissants, avant de se rendre plus tard dans la nuit au No sleep ‘til waffles, sorte d’après-bal où les organisateurs serviront des gaufres aux fêtards. La directrice disait également avoir très hâte de voir Mado Lamothe et ses comparses prendre part à la 13e édition de la Course de drags. Notons également l’apparition du Kids FRINGE, une activité permettant aux adultes de faire du bricolage, des ateliers de danse créative et du théâtre, seuls ou avec leurs enfants.

Le FRINGE Festival sera également l’occasion de voir la version anglophone et francophone de My pregnant brother, de l’auteure, metteure en scène et actrice Johanna Nutter, qui agit cette année comme porte-parole de l’événement. «Je suis très excitée qu’on m’ait confié ce rôle. J’ai participé au tout premier FRINGE en 1981 et ça a changé ma vie. C’est le plus beau festival du monde! On laisse les gens essayer, prendre des risques et faire des expériences. Quelques fois, on assiste à des moments magiques!» Johanna Nutter en sait quelque chose. Depuis qu’elle a présenté Mon frère est enceinte pour la première fois au FRINGE en 2009, la jeune femme a trimballé son spectacle à travers le Canada, en Belgique, et s’apprête à le jouer au FRINGE d’Édimbourg.

Dans le lot de spectacles attendus cette année, mentionnons le No More Radio Showcase, le Dramaturkey où de jeunes comédiens tenteront de trier les pires âneries jamais écrites sur papier, l’Eco Carnavale sur la citoyenneté responsable, un concours d’épellation façon strip-poker, le Mondial du macaroni au fromage, la production Je danse en cravate bleue, une succession d’artistes de la chanson (dont Groenland, The Damn Truth, Émily Rajotte, Laurel Jackson & the Attractives, Paper Lions avec Adam Strangler, Baroque sous influence) et plusieurs autres.

Toute la programmation du FRINGE festival de Montréal 2013 est disponible ici: montrealfringe.ca/fr/fringe-2013