DIVERTISSEMENT
06/05/2013 04:04 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

Fête nationale du Québec: les réjouissances sont lancées (VIDÉO)

Le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) a donné, lundi après-midi, le coup d’envoi aux activités de la Fête nationale du Québec, qui en sera cette année à sa 179e édition et qui se déroulera sous le thème «Le Québec en nous, d’hier à demain». Plusieurs personnes s’étaient déplacées au Cabaret le Lion d’or, à Montréal, pour découvrir quelques-unes des têtes d’affiche et pour avoir un avant-goût des festivités qui animeront la Belle Province les 23 et 24 juin prochain.

Comme à chaque été, quelques 700 rendez-vous familiaux seront organisés dans toutes les villes du Québec pour permettre à la population de s’amuser tout en honorant son identité. Plus de 20 000 bénévoles mettront l’épaule à la roue pour porter le message de fierté, de passion et de traditions lié à la Fête nationale.

Judi Richards et Émile Proulx-Cloutier ont été choisis pour être les porte-parole de cette nouvelle mouture de l’événement. Tous deux se sont dits fort émus d’être associés à cette fête, très importante à leurs yeux. Ensemble, les deux artistes sillonneront notre territoire, pendant les prochaines semaines, pour aller à la rencontre des gens et les inciter à prendre part aux différents rassemblements.

«La fille de l’Ontario est devenue une fan du Québec, et c’est pour cette raison que j’ai accepté d’être porte-parole, a expliqué Judi Richards avec humour. L’apprentissage de la langue m’a permis de comprendre le Québec. Il faut dire que j’ai eu un bon prof; j’écoutais en boucle les monologues d’Yvon (Deschamps) ! Le 24 juin, peu importe où je serai, je chercherai à ne plus avoir de voix et à avoir mal au cou ! J’adore les feux d’artifices, je suis comme une enfant émerveillée!»

«On a souvent une image amochée de nous-mêmes, a renchéri Émile Proulx-Cloutier. C’est vrai que tout n’est pas rose. Mais, depuis des années, pendant deux jours, 20 000 bénévoles remontent leurs manches pour nous montrer un Québec beau, créatif, généreux. Ce Québec mérite qu’on le fête. Ce Québec à l’image de ces 20 000 bénévoles. Il mérite d’être fêté, et on va le fêter à pleins poumons!»

Hommage à Paul Piché

Le MNQ a aussi profité de la conférence de presse de lundi pour décerner son prix Artisan de la Fête nationale à Paul Piché. Depuis 2009, la distinction est remise chaque année à des personnalités qui contribuent à faire rayonner les réjouissances et à les rendre accessibles au plus grand nombre. À ce jour, des noms comme Normand Brathwaite, Gilles Vigneault et la troupe du collectif 1 fois 5 ont été récompensés. On salue aussi ceux qui rendent la Fête nationale possible en région.

Parce que ses chansons engagées ont traversé les époques, parce qu’il a pris part à un nombre incalculable de concerts de la Fête nationale, parce qu’il porte bien haut le flambeau de notre langue et notre culture et parce que son album À qui appartient le beau temps? célèbre aujourd’hui ses 35 ans, c’est donc Paul Piché qui a reçu la statuette sculptée par l’artiste trifluvienne Jocelyne Duchesne.

On avait pour l’occasion préparé un numéro très émouvant, au cours duquel Judi Richards, Émile Proulx-Cloutier, Richard Petit, Marie-Denise Pelletier, Pierre Flynn, Hugo Lapointe, Andrée-Anne Leclerc et Mario Saint-Amant ont uni leurs voix sur L’escalier, pièce-phare du répertoire de l’auteur-compositeur, accompagnés de la chorale d’enfants de l’école Pierre-Dupuy. Bouleversé, Paul Piché a essuyé des larmes abondantes avant de monter à son tour sur scène pour remercier et livrer un propos souverainiste.

«Je ne suis pas surpris, mais à chaque fois, ça me frappe, de constater tout le talent qu’on a, au Québec, a-t-il souligné. Je suis très heureux, très fier d’être québécois, et d’être associé de près à cette fête. Quand on pense aux fêtes nationales, partout dans le monde, c’est souvent militaire ou chauvin. Ici, les Québécois montrent de la dignité. Je voudrais remercier tous ceux qui, chaque année, travaillent dans l’ombre à maintenir cette fête. Ce que vous faites est important, pour les Québécois et pour les êtres humains. Grâce à vous, on peut défendre notre différence dans un contexte digne.»

«Je suis ce qu’on appelle un chanteur engagé, a-t-il poursuivi. Mon Québec, je le veux libre. Un jour, les Québécois vont se donner la possibilité d’agir par eux-mêmes sans rien demander à personne. Je pense que l’humanité a besoin des Québécois!» Sa tirade lui a valu une salve d’applaudissements.

Tous les détails relatifs à la programmation de la 179e Fête nationale du Québec, y compris la liste des attractions et des spectacles présentés un peu partout, seront bientôt dévoilés et détaillés sur le site www.fetenationale.qc.ca.

L’entreprise Accent Bleu du Québec et la brasserie l’Alchimiste ont par ailleurs créé une nouvelle bière blonde, la Saint-Jean, déjà disponible dans les dépanneurs et les épiceries. Une partie du profit des ventes du produit sera remise à la Fondation de la Fête nationale du Québec, de l’histoire et du patrimoine, afin de soutenir les activités de fierté québécoise.

INOLTRE SU HUFFPOST

La Fête nationale 2012