NOUVELLES

Enbridge contrevient au règlement de l'Office national de l'énergie

07/05/2013 08:02 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

La plus importante entreprise de pipeline de gaz et de pétrole au Canada, Enbridge, enfreint la réglementation de l'Office national de l'énergie dans 117 de ses 125 stations de pompage à l'échelle du pays. La compagnie refuse toutefois d'être blâmée pour ces entorses.

L'Office national de l'énergie a révélé que la société Enbridge ne disposait que de 8 génératrices pour l'ensemble de son réseau. Ces génératrices servent à alimenter les systèmes électriques auxiliaires en cas d'urgence. De plus, 83 stations de pompage n'ont pas de bouton d'arrêt d'urgence.

La société soutient toutefois qu'elle exploite ses installations en toute sécurité comme l'atteste son historique d'opérations. Elle explique ses entorses au règlement de l'Office national de l'énergie par une interprétation différente des normes de sécurité.

Enbridge a accepté de se conformer aux demandes de l'Office national de l'énergie. Des sources auxiliaires d'alimentation électrique seront installées dans les 117 stations de pompage d'ici 2016.

« Enbridge n'aurait jamais sciemment contrevenu au règlement d'opération », soutient le porte-parole de la société, Graham White. « De fait, nous faisons plus qu'il n'en faut pour nous assurer de la confiance du public. « Regardez notre dossier, il est meilleur que la moyenne de l'industrie », poursuit-il.

La règle sur le système d'alimentation auxiliaire est en vigueur depuis 1999 tandis que le bouton d'arrêt d'urgence est obligatoire depuis au moins 1994.

PLUS:rc