NOUVELLES
06/05/2013 04:55 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT

Une application pour aider les vétérans

Ottawa lance une application mobile pour aider les vétérans, les militaires canadiens et leur famille aux prises avec des symptômes de stress post-traumatique.

Coach ESPT est un outil d'autogestion déjà utilisé par l'armée américaine. Le ministre des Anciens Combattants Steven Blaney espère que son caractère anonyme permettra d'identifier et de traiter plus facilement les problèmes de santé mentale chez les soldats.

Pour Tim Laidler, revenu d'Afghanistan en 2008, le retour au pays a été difficile. Le militaire dit avoir été rattrapé par les émotions longtemps contenues durant les combats.

« Je souffrais de stress post-traumatique et de dépression, je dois mon salut à une thérapie de groupe », explique-t-il.

Celui qui dirige aujourd'hui le Réseau de transition des vétérans affirme que peu de militaires vont chercher de l'aide par ignorance ou par pudeur.

L'application mobile vise donc à éviter aux soldats de souffrir en silence, indique Steven Blaney.

« On peut chercher des symptômes, déterminer comment on se sent et remplir une grille. Après ça, un conseiller peut entreprendre des démarches », précise le ministre.

Une démarche d'autant nécessaire qu'une fois diagnostiqué, le stress post-traumatique se traite facilement. La Dre Candice Monson mène présentement une étude clinique à l'Université Ryeson sur le sujet. 

« 75 % des patients sont soignés avec succès grâce à la réadaptation cognitive », indique-t-elle.

Le gouvernement fédéral investit près de 400 000 $ dans l'étude dont les résultats seront publiés en octobre. Un nombre record de militaires se sont enlevé la vie en 2011.

PLUS:rc