NOUVELLES
06/05/2013 04:35 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT

Un sénateur américain ouvre la voie à un armement des rebelles syriens

Le président de la Commission des relations étrangères du Sénat américain, le sénateur Robert Menendez, a déposé lundi un projet de loi visant à fournir des armes à des groupes rebelles syriens.

Le sénateur démocrate est un des rares sénateurs à appeler la Maison-Blanche à armer les rebelles syriens avant même d'avoir statué sur l'utilisation ou non d'armes chimiques.

Le projet de loi doit toutefois passer par la commission avant son adoption par le Sénat et la Chambre des représentants, pour enfin être signé par le président Barack Obama.

Par ailleurs, le New York Times a révélé, citant des sources ayant participé aux rencontres, que des discussions secrètes ont eu lieu sur une intervention en Syrie entre Washington, Paris et Londres.

De son côté, le sénateur John McCain, qui promeut davantage d'implication en Syrie, a indiqué que visiblement les Israéliens n'ont pas eu trop de mal à pénétrer le territoire syrien. Selon lui, les États-Unis devraient être capables de mettre hors d'usage le système de défense aérienne syrien sur le terrain.

Les missiles Patriot installés en Turquie devraient, selon lui, permettre de créer une zone sécurisée pour protéger les rebelles et les réfugiés.

Avertissement d'Al-Assad

Le quotidien Al-Quds Al Arabi a révélé que le président syrien Bachar Al-Assad a transmis une lettre aux Américains, par l'entremise de la Russie, dans laquelle il avertit que la prochaine attaque israélienne sera considérée comme un acte de guerre et qu'il ripostera immédiatement.

Selon le journal koweïtien Al-Raï, le gouvernement syrien a donné l'ordre de déployer des batteries de missiles russes sol-air et sol-sol en vue de riposter immédiatement aux attaques.

PLUS:rc