DIVERTISSEMENT

«Road-trip» en Floride: tout au bout de la route, la douce folie de Key West... (PHOTOS)

06/05/2013 11:06 EDT | Actualisé 06/05/2013 11:08 EDT
Sandra Bellefoy

Lorsque l’on descend la côte Est américaine, Key-West est un symbole. C’est le bout de la route. L’atteindre est grisant. D’autant plus que les derniers kilomètres sont exceptionnels…

Il faut compter un peu moins de quatre heures pour aller de Miami à Key West en voiture. Mais les derniers kilomètres sont si bons que l’on décide de couper le trajet en deux afin d’explorer les Keys en chemin.

(Lisez la suite de l'article ci-dessous).

«Road-Trip» en Floride: Key West

Rouler d’île en île sur l’Overseas Highway

Les Keys forment un archipel d’îlots qui s’étend sur plus de 150 kilomètres. Il y règne une paresse tropicale qui se remarque dans la nonchalance des habitants locaux. Là-bas, c’est le bout du monde. Et le bout du monde a vraiment des allures de paradis tropical.

La route panoramique qui traverse les Keys survole un paysage exceptionnel. Rien qu’à elle seule, elle vaut bien les 3000 kilomètres que l’on a parcourus pour y rouler!

On y découvre une série d’îles parsemées dans les Upper Keys, les Middle Keys et les Lower Keys. Les îles sont rattachées les unes aux autres par une suite de ponts que l’on nomme: «l'Overseas Highway». Quarante-deux ponts en tout, dont le fameux «Seven Mile Bridge», l’un des plus longs au monde…

Nous nous arrêtons pour deux nuits à Hawks Cay sur Duck Key. Une toute petite île qui se situe dans les «Middle Keys». Après des jours de route, nous voilà en plein cœur des Keys. C’est le temps de recharger les batteries et l’occasion parfaite pour découvrir une minuscule île où l’histoire de cette route scénique prend forme.

Une histoire qui commence en 1912, avec le rêve fou d’un milliardaire, Henry M. Flager qui se mit en tête de financer la première liaison ferroviaire maritime entre Key Largo et Key West (voir la galerie de photos).

Conduire dans les Keys, c’est expérimenter la route sur la mer. Et cette route est un univers en soi. Les bornes qui la jonchent, les «Mile Markers» (MM) sont des repères qui s’inscrivent dans le langage courant de la population. Ils peuvent aussi servir d’adresses. Une fois le principe compris, il est beaucoup plus facile de comprendre les indications locales!

Key-West, là où la route s’arrête…

Plus on se rapproche de Key-West, plus on pénètre la république de la Conque, une république fantaisiste dont on retrouve les drapeaux qui ornent perrons et boutiques de Key West.

Key-West: c'est là où les eaux de l’océan Atlantique se mélangent avec celles du Golfe du Mexique pour composer un horizon enchanteur... celui qui attire aussi bien les artistes que les excentriques et les pirates!

Key-West est un univers libre qui oscille entre élégance et décadence. En surface, on y retrouve les nuées de touristes qui viennent absorber les différentes atmosphères tropicales. En profondeur, on y perçoit un mélange d’excentricité et de violence à faire frissonner les cœurs sensibles.

Rappelons que les Espagnols avaient nommé l’île «Cayo Hueso» (ou l’île aux os), tellement les premiers arrivants y avaient découvert d’ossements humains. Et si les pirates font vraiment partie de la culture locale, les fantômes sont aussi monnaie courante! Pour s’en persuader, il suffit de monter à bord du trolley nocturne qui raconte les multiples légendes qui hantent les lieux.

De ses frasques passées, Key-West conserve une atmosphère subtilement rebelle. Au cœur de son quartier historique, on inspire ses airs de liberté. On se balade gaiement sur Duval Street. On y croise des bars animés, des boutiques en tout genre et de chics galeries d’art.

Évidemment, Key-West, c’est aussi le royaume de la Key Lime Pie. Et l’on parle non seulement de ces délicieuses tartes à la lime, mais aussi d’une variété de produits dérivés qui font chavirer l’esprit. À en devenir gaga!

Sans oublier les jardins luxuriants, toutes sortes d’activités nautiques et plusieurs musées à découvrir... En fait, il est bien difficile de s’ennuyer au bout de la route!

De chats et de bohème

À Mallory Square, la bohème est reine. Les amuseurs publics s’en divertissent tandis que le soleil se couche dans la bonne humeur générale.

Tout en admirant le coucher du soleil, on ne manque pas d’aller voir Dominique The Catman. Depuis plus de 20 ans, ce Français d’origine offre un spectacle déjanté de chats de cirque. Il faut le voir pour le croire! Avec son numéro de félins acrobates, il résume à lui seul la douce folie qui règne sur l’île.

Avant de quitter Key West, nous allons voir cette fameuse borne qui symbolise le bout de la route. Nous sommes le plus au sud possible de la côte est américaine, à une centaine de kilomètres de Cuba; mon cœur se pince à l’idée de reprendre la route vers le nord.

La maison d’Ernest Hemingway est à quelques rues. Vite, allons s’y égarer! Cette magnifique maison coloniale datant de 1851 est superbement entretenue. On y respire un air d’antan où vogue le fantôme d’Hemingway. Et l’on remarque bien que les réels habitants de cette maison sont les chats!

Ce sont, en fait, les descendants des chats aimés par le célèbre écrivain. Choyés, ils habitent la demeure comme si c’était la leur. Ils ajoutent à la mystique de l’endroit.

Car ce ne sont pas des chats comme les autres. Ce sont des chats polydactyles qui possèdent six doigts. Fruits d’une mutation génétique. Tout comme les chats que possédait Hemingway de son vivant. Ils s’intègrent parfaitement dans l’esprit de Key West où être comme les autres ne fait pas partie de la culture locale.

Envoutée, je repars de Key West les idées enivrées de liberté et complètement accro à la Key lime Pie! Hantée par l’idée d’y revenir…

Le moment de reprendre la route arrive trop vite. Si le temps semble passer plus lentement dans les Keys, il passe toujours trop vite lorsque l’on s’amuse comme des petits fous!

On reprend la route qui surplombe l’eau turquoise. Et c’est parti pour un détour par la côte ouest, avant de retrouver la i95 qui nous fera remonter la côte est.

Prochaine aventure, la découverte de ces longues plages qui longent le Golfe du Mexique. Au programme: Alligators, sable blanc et coquillages…

Quelques saveurs locales à explorer:

- Même si les plages ne sont pas les meilleures dans les Keys, s’arrêter au Mile Marker 73 pour explorer Anne’s Beach est toujours une bonne idée

- Le restaurant Pepe’s Cafe à Key-West est centenaire depuis 2009. Avec toujours la même famille aux commandes, il cultive l’âme de la ville. Évidement le fantôme d’Hemingway y rôde aussi. Vu que c’était un autre de ses endroits favoris où vagabonder…

- Non loin du port, le Cuban Coffe Queen est un bon endroit où dégoter un café corsé

- Pour une expérience authentique, il fait bon siroter un thé et dévorer une Key Lime Pie sur le porche du Coffee Plantation.

Dans la même série:

- Parcourir la Floride de long en large…

- «Road-Trip» en Floride: débuter l'aventure à Orlando...

- «Road-Trip» en Floride: Sexy Miami Beach

* Ce voyage a été rendu possible avec la collaboration de Chevrolet et the Florida Keys and Key West.

Pour suivre Sandra Bellefoy sur Twitter: https://twitter.com/Etolane

Toutes les photos de la galerie sont de Sandra Bellefoy.