NOUVELLES
06/05/2013 07:50 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Laval entérine la suspension du DG et de son adjoint

Le directeur général de Laval, Gaétan Turbide, et son directeur général adjoint responsable des services aux citoyens, Jean Roberge, sont officiellement suspendus de leurs fonctions pour une durée indéterminée, avec salaire.

Les deux hommes appelés à comparaître à la commission Charbonneau avaient eux-mêmes déclaré au maire qu'ils seraient inaptes à reprendre leur travail après leur témoignage.

Les conseillers de Laval croient que dans ces circonstances, l'exécutif de la municipalité n'avait pas d'autres choix que d'approuver les suspensions.

Le maire de Laval, Alexandre Duplessis, avait annoncé son intention de soumettre au conseil exécutif la suspension de M. Turbide et M. Roberge vendredi dernier.

« Si on a agi rapidement au niveau du conseil, c'est qu'on voulait éviter un débat public », a expliqué lundi le conseiller Jacques St-Jean.

On ignore ce qui est reproché exactement aux deux fonctionnaires, mais le texte du communiqué envoyé vendredi par la Ville précise qu'ils pourraient dévoiler « certains faits » à la commission Charbonneau.

« Dans ce contexte, sans connaître exactement la nature et la véracité de ces faits, M. Duplessis [le maire] a jugé préférable de soumettre cette question au comité exécutif afin d'assurer la sérénité dans la poursuite des activités de la Ville », peut-on lire dans le communiqué.

Pour le porte-parole du Mouvement lavallois, Marc Demers, cette décision est de la poudre aux yeux. « L'administration a décidé de se distancier des allégations et des témoignages qui seront fait devant la commission Charbonneau par deux hauts fonctionnaires de Laval, alors que les élus sont certainement au courant des activités de ces fonctionnaires-là », a-t-il déclaré lundi.

Le chef du Parti au service du citoyen, Robert Bordeleau, estime que rien n'a changé à Laval même si le parti de l'ancien maire Vaillancourt n'existe plus, puisque les conseillers ne font qu'entériner les décisions du nouveau maire. « Personne n'a posé de question. Ils sont censés être tous indépendants, mais personne ne pose de question. Écoutez, c'est deux poste majeurs! » s'est étonné M. Bordeleau.

La direction générale de la Ville est confiée à l'actuel directeur général adjoint responsable du processus financier et des dossiers majeurs, Gaétan Vandal, jusqu'à ce qu'un DG par intérim soit désigné.

Avec des informations d'Yvan Côté et de Francine Plourde

PLUS:rc