NOUVELLES

Incendie dans une limousine: les causes de la tragédie demeurent inexpliquées

06/05/2013 11:27 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Les enquêteurs tentent toujours de déterminer la cause d'un incendie qui a éclaté à l'arrière d'une limousine tard samedi soir sur un pont de la Baie de San Francisco, tuant cinq des neuf passagères à bord.

Le groupe se rendait à un enterrement de vie de jeune fille, et la future mariée, qui devait convoler en juste noces le mois prochain, est morte dans l'incendie.

Le chauffeur du Lincoln Town Car, Orville Brown, a raconté au quotidien San Francisco Chronicle qu'il avait d'abord mal compris ce que l'une des femmes lui disait en frappant sur la cloison vitrée séparant le conducteur des passagers. Elle se plaignait d'une odeur de fumée, mais la musique trop forte l'avait empêché de bien comprendre ce qu'elle disait. Quelques secondes plus tard, elle cognait à nouveau, lui demandant en criant de se ranger sur l'accotement.

Le chauffeur a aidé quatre femmes à s'échapper en passant par la cloison vitrée. Une des survivantes a tenté d'ouvrir la portière arrière, mais le véhicule s'était alors enflammé.

Deux des survivantes reposaient dans un état critique, lundi. La mort des cinq femmes qui étaient coincées à l'intérieur a été constatée sur place, samedi soir.

Le California Highway Patrol a annoncé la tenue d'une conférence de presse avec des représentants du service de prévention des incendies lundi matin.

Des proches ont indiqué au San Francisco Chronicle et au San Jose Mercury News que l'une des victimes, Neriza Fojas, une infirmière de 31 ans, s'était récemment mariée et prévoyait se rendre aux Philippines, son pays d'origine, pour une cérémonie familiale. Les femmes qui l'accompagnaient étaient des collègues infirmières.

PLUS:pc