NOUVELLES
06/05/2013 05:21 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Hausse des droits de scolarité moins élevée que prévu

La hausse des droits de scolarité sera moins élevée que prévu pour 2013-2014. Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne, a annoncé qu'il recommande une indexation de 2,6 % des droits de scolarité et des frais institutionnels obligatoires plutôt que le 3 % attendu.

Cette décision s'appuie sur les conclusions du Sommet sur l'enseignement supérieur, qui prévoyait d'établir l'indexation des droits de scolarité et des frais institutionnels obligatoires (FIO) en utilisant la croissance du revenu disponible des ménages comme indicateur.

Ainsi, pour un étudiant à temps plein inscrit à 30 crédits universitaires, les droits passeront de 2168 $ en 2012-2013 à 2224 $ en 2013-2014, soit une hausse de 56 $. De plus, la hausse permise pour les FIO sera aussi de 2,6 %.

« En établissant une indexation basée sur le taux de croissance du revenu disponible des ménages, le gouvernement tient compte de la capacité de payer des familles et stabilise la contribution des étudiants au financement de leurs études universitaires. Cet indice est prévisible et permet le maintien d'un système universitaire », a décrété le ministre Duchesne.

Pour les étudiants canadiens (non-résidents), la hausse du montant forfaitaire sera de 8,68 %, alors qu'elle sera de 2,67 % pour les étudiants étrangers.

PLUS:rc