NOUVELLES
06/05/2013 04:24 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT

Croissance plus forte dans les villes moyennes que dans les grands centres au Québec

La croissance économique des villes québécoises de taille moyenne est plus importante que celle des grands centres, selon une étude du Conference Board du Canada.

Selon le document, alors que l'économie des quatre villes de taille moyenne étudiées devrait croître d'au moins 2 % par année pendant les deux prochaines années, ce ne sera pas le cas à Montréal, Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières et Saguenay.

Le Conference Board explique cette situation par le fait que plusieurs villes de taille moyenne du Québec ont connu une forte croissance démographique dans la dernière décennie, ce qui procure une base solide à leur économie.

Ainsi, à Rimouski, la croissance devrait être de près de 3 % en 2013 et en 2014, après trois années consécutives où elle a été de 4 %. Quant au taux de chômage, il devrait demeurer sous les 6 % cette année et l'an prochain.

Du côté de Granby, la croissance devrait être un peu moindre, à 2,2 % en 2013 et à 2,6 % en 2014. Le Conference Board estime que la croissance du secteur manufacturier de la ville, qui compte 274 entreprises, devrait rester constante, pendant que le secteur de la construction devrait voir une baisse.

À Saint-Jean-sur-Richelieu, où près de 4000 emplois ont été créés en 2011 et 2012, le marché de l'emploi devrait continuer de progresser légèrement en 2013 et 2014 avec une croissance d'un peu plus de 2 %.

Quant à l'économie de Sept-Îles, elle devrait gagner 2,5 % cette année et l'an prochain, ce qui devrait continuer à alimenter la croissance du marché de l'emploi qui est déjà en cours.

Par ailleurs, dans les grands centres québécois, la croissance sera de :

  • 1,9 % à Montréal

  • 1,8 % à Québec

  • 2 % à Sherbrooke

  • 1,1 % à Saguenay

  • nulle à Trois-Rivières

PLUS:rc