POLITIQUE

Réforme de la gestion de Radio-Canada: la CSN pourrait s'adresser aux tribunaux

05/05/2013 12:16 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - La CSN prévient qu'elle pourrait faire appel aux tribunaux si le gouvernement Harper décide d'aller de l'avant avec sa réforme de la gestion de la Société Radio-Canada.

Du même souffle, le syndicat demande à toutes les organisations qui se sentent interpellées par les modifications prévues dans le projet de loi C-60 à s'unir pour faire reculer les conservateurs.

Selon le président de la CSN, Jacques Létourneau, le projet de loi viole la Loi sur la radiodiffusion puisqu'il octroie au gouvernement la possibilité d'intervenir dans les affaires courantes de la SRC.

Si le projet de loi est adopté, un membre du Conseil du Trésor pourrait participer aux négociations entre la SRC et ses syndicats.

M. Levasseur souligne que c'est la première fois que le gouvernement tente de s'immiscer dans les relations de travail entre Radio-Canada et ses journalistes.

La CSN craint l'imposition éventuelle de contrats de travail qui influenceraient toute la dynamique de production médiatique. Le syndicat y voit une atteinte à la liberté d'expression et à l'indépendance journalistique.

Il demande au conseil d'administration de la Société d'État de prendre clairement position pour réaffirmer l'autonomie de Radio-Canada.

Les 1600 membres du Québec et de Moncton du Syndicat des communications de Radio-Canada sont affiliés à la Fédération nationale des communications - CSN.

Le projet de loi budgétaire C-60 a été présenté lundi dernier par le ministre des Finances, Jim Flaherty.