NOUVELLES

Les rebelles syriens occupent une base aérienne dans le nord du pays

05/05/2013 01:09 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Les rebelles syriens ont occupé une partie d'une base aérienne dans le nord du pays, après plusieurs jours de combats, ont affirmé des activistes, dimanche.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a indiqué que les rebelles avaient pénétré dans la base de Mannagh, près de la frontière turque, malgré les tirs d'avions de combat loyalistes. Le Centre des médias d'Alep a affirmé que les rebelles avaient capturé une unité blindée à l'intérieur de la base et que le commandant des installations, le général de brigade Ali Salim Mahmoud, avait été tué.

Les combats se sont déroulés quelques heures après que des avions israéliens eurent frappé la région de Damas, visant une cargaison de missiles téléguidés de fabrication iranienne qui devaient être envoyés au Hezbollah, au Liban.

Cette attaque, la deuxième en trois jours, et la troisième depuis le début de l'année, indique une escalade dans l'implication israélienne dans la guerre civile en Syrie. Les médias étatiques syriens ont rapporté que les missiles israéliens avaient atteint un centre de recherche scientifique près de Damas, faisant des victimes.

Les rebelles ont lancé une série d'attaque contre des bases aériennes au cours des derniers mois afin de priver l'armée syrienne d'armes importantes. Ils ont tenté de se saisir de la base de Mannagh à plusieurs reprises mais ils ont pu qu'en occuper que quelques parties des installations. La base est assiégée depuis l'an dernier.

L'Observatoire a aussi indiqué que les rebelles avaient attaqué au mortier la base aérienne d'Abu Zuhour, dans la province d'Idlib. L'organisme a rapporté que de violents combats se déroulaient dans la ville de Qusair, près de la frontière libanaise. Des raids aériens ont été rapportés dans les provinces de Raqq et de Deir el-Zour.

PLUS:pc