NOUVELLES

La judoka ontarienne Kelita Zupancic triomphe au Grand chelem de Baku

05/05/2013 01:40 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT

BAKU, Azerbaïdjan - La judoka ontarienne Kelita Zupancic a connu une journée parfaite, dimanche, pour mettre la main sur la médaille d’or au Grand Chelem de Baku, en Azerbaïdjan.

Cette victoire lui permet de se hisser en tête du classement de la Fédération internationale de judo dans la catégorie des moins de 70 kg.

Zupancic, troisième au classement international avant cette compétition, a remporté ses trois combats pour se couvrir de gloire. Elle a commencé sa journée en battant l’Allemande Barbara Bandel (62e) grâce à un Waza-ari. En demi-finale, la Suisse Juliane Robra (24e) a goûté à la médecine de la Canadienne qui a réussi un Ippon à 3 min 53 secondes.

En finale, elle s’est montrée encore plus expéditive en l’emportant par Ippon à 1 min 36 secondes pour vaincre l’Allemande Laura Vargas Koch, classée sixième au monde.

«Je me sentais bien quand je me suis levée et ça s’est reflété sur le tatami, a indiqué Zupancic. J’ai continué de faire ce que je fais depuis le début de l’année et ce fut payant.»

Ce triomphe a propulsé l’Ontarienne au sommet du classement mondial dans sa catégorie, elle qui a entamé l’année aux alentours du 15e rang mondial.

«C’est vraiment une belle sensation d’être première, c’est incroyable, a lancé la judoka. J’ai travaillé fort pour atteindre ce niveau et je vais tenter d’y demeurer. Je ne sentirai pas de pression particulière, je vais conserver la formule qui fonctionne.»

Chez les moins de 78 kg, Catherine Roberge (7e) et Amy Cotton (8e) ont toutes les deux combattues pour l’obtention d’une médaille de bronze et seule Roberge est sortie victorieuse de son duel pour monter sur la troisième marche du podium

Roberge a battu la Russe Alena Kachorovskaya (65e) tandis que Cotton a baissé pavillon devant la Croate Ivana Maranic (37e).

Avant d’atteindre cette finale pour le bronze, Roberge et Cotton avaient toutes les deux remporté leur premier duel avant de s’incliner au deuxième. Roberge n’a mis que 23 secondes pour passer le Ippon à la Turque Yilmaz Nazmiye. C’est l’Allemande Luis Malzahn (13e) qui a eu raison de la Québécoise à son deuxième affrontement.

Cotton, quant à elle, a tout d’abord disposé de la Russe Alena Kachorovskaya avant de se faire surprendre par Ippon par la Hongroise Abigel Joo, neuvième sur l’échiquier mondial des moins de 78 kg.

Du côté des hommes, la journée du médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres, Antoine Valois-Fortier (81 kg), a été de courte durée. Classé quatrième mondial, le Québécois s’est incliné dès son premier combat contre le favori local Rustam Alimli qui pointe au 167e échelon.

PLUS:pc