NOUVELLES

New York: le musée du 11 septembre ne sera pas gratuit

04/05/2013 08:26 EDT | Actualisé 04/07/2013 05:12 EDT
Getty Images
NEW YORK - SEPTEMBER 8: (L-R) New York firefigthers Jack Butler and Bill Green shake hands with the Very Rev. Dr. James Kowalski, dean of the Cathedral of St. John the Divine, after the fire department's Engine Company 6 donated a U.S. flag to the New York State Museum September 8, 2003 in New York City. The tattered flag was draped over the Engine 6 rig in the wake of the September 11, 2001 World Trade Center attack and then hung outside their firehouse for a year afterward as a reminder of what firefighter Green calls 'that terrible day.' (Photo by Chris Hondros/Getty Images)

NEW YORK, États-Unis - Confrontée à des coûts d'exploitation importants, la fondation bâtissant le musée du 11 septembre au World Trade Center a décidé d'imposer des frais d'admission allant de 20 à 25 $ US lorsque le site ouvrira ses portes, l'an prochain.

Le coût exact n'a pas encore été déterminé.

L'entrée de la place du mémorial, avec ses deux bassins, demeurera gratuite.

La décision d'exiger un frais d'entrée au musée souterrain abritant des souvenirs des attaques terroristes du 11 septembre 2001 a été accueillie avec déception par certains proches des victimes.

La place a été rendue accessible au public en 2011, pour le 10e anniversaire des attentats, mais des problèmes de financement ont forcé le report de l'ouverture du musée au printemps 2014.

Alors que les coûts d'exploitation de la place et du musée doivent atteindre 60 millions $ US par année, la fondation du mémorial a voté, la semaine dernière, pour exiger des frais d'admission obligatoires pour le musée.

Selon le président de l'organisme, Joseph Daniels, l'endroit «en vaudra le coût».

M. Daniels a ajouté samedi que le musée sera gratuit pendant certaines heures, en semaine, et offrira des rabais aux étudiants et aux personnes âgées.

Des responsables de la fondation avaient envisagé l'idée de dons optionnels, mais ont rejeté cette proposition.

Debra Burlingame, une membre du conseil d'administration de la fondation, dont le frère a piloté l'un des deux avions détournés, a souligné que le site du World Trade Center était coûteux à bâtir et à protéger.

«[Cet endroit] demeure une cible de choix pour les terroristes, et la sécurité doit donc être robuste et sans faille, a-t-elle déclaré lors d'une entrevue téléphonique. Il y a un prix associé à cela.»

«Aimerions-nous que cela demeure gratuit? Absolument», a-t-elle ajouté. Elle a toutefois indiqué qu'il était «irresponsable d'espérer qu'année après année, nous ayons des dons qui couvriront des dépenses comme la sécurité».

Certains visiteurs du mémorial étaient divisés à propos de l'idée d'exiger un droit d'entrée pour le musée. Selon Valerie Cericola, une psychologue scolaire à la retraite, le droit d'entrée semblait juste.

«Vous devez le garder ouvert, vous devez le garder en activité», a-t-elle dit.

«Ce sont des dépenses.»

Mais Jennifer Reyes, une amie de la fille de Mme Cericola, croit plutôt qu'une contribution optionnelle de 10$, par exemple, serait acceptable.