NOUVELLES

C.-B.: les pétroliers sont toujours d'actualité dans la campagne électorale

04/05/2013 04:50 EDT | Actualisé 04/07/2013 05:12 EDT

VANCOUVER - La controverse entourant l'augmentation du nombre de pétroliers circulant dans les eaux côtières de la Colombie-Britannique refuse de s'estomper, alors qu'il reste un peu plus d'une semaine à écouler à la campagne électorale provinciale.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Adrian Dix, demande à la première ministre Christy Clark de clarifier sa position sur les projets qui feraient augmenter le nombre de pétroliers transportant du brut en direction de l'Asie.

M. Dix veut que Mme Clark détaille ce qu'il qualifie de position imprécise quant aux projets d'oléoducs de Kinder Morgan et Enbridge.

Cette demande a été formulée samedi lors d'un rassemblement sur une plage de Vancouver.

Le chef néo-démocrate soutient que son parti n'appuie pas des projets qui mèneraient à ce qu'il estime être une transformation radicale des ports de Vancouver et de Kitimat.

Le ministre libéral de l'Environnement, Terry Lake, rétorque que c'est plutôt la position de M. Dix qui doit être mieux expliquée, laissant entendre que le néo-démocrate n'a pas été clair par rapport au projet de Kinder Morgan.

Cette entreprise veut agrandir son oléoduc Trans Mountain, qui existe déjà et qui sert à transporter du pétrole de l'Alberta au port de Vancouver.

Au départ, M. Dix avait dit vouloir attendre que Kinder Morgan dépose sa proposition avant de se prononcer, mais, plus tôt au cours de la campagne, il avait plutôt mentionné son opposition au projet, et à l'augmentation du trafic maritime qu'il entraînerait.

La question des oléoducs et de l'environnement a été discutée lors du débat des chefs, le mois dernier.

Les électeurs de la Colombie-Britannique se rendront aux urnes le 14 mai.

PLUS:pc