NOUVELLES

Affaire Parsons: Thomas Mulcair rencontre des protestataires à Halifax

04/05/2013 05:19 EDT | Actualisé 04/07/2013 05:12 EDT
AP

HALIFAX - Un rassemblement des partisans néo-écossais du Nouveau Parti démocratique (NPD) a pris fin samedi avec le chahut de protestataires dénonçant la gestion de l'affaire Rehtaeh Parsons par le système judiciaire de la province.

Lors d'un discours du chef néo-démocrate fédéral Thomas Mulcair à Halifax, il était possible d'entendre faiblement environ 20 manifestants qui scandaient des slogans liés à la jeune femme, qui s'est suicidée le mois dernier.

Avant de poser son geste, la jeune fille de 17 ans aurait été agressée sexuellement par quatre garçons, selon la famille. Des photos de l'agression auraient ensuite circulé sur Internet.

M. Mulcair et Marylin More, la ministre néo-écossaise responsable du Statut de la femme, ont rencontré quelques manifestants en privé à la suite du discours.

M. Mulcair a dit vouloir écouter leurs doléances et déterminer s'il existait d'autres approches législatives qui pouvaient être adoptées dans cette affaire.

Mme More a quant à elle accepté de rencontrer le groupe dans un mois pour discuter des progrès d'une enquête indépendante sur la façon dont la commission scolaire de la région de Halifax avait répondu à l'affaire de l'adolescente.

Un examen de l'enquête originelle de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sera également effectué, une fois que l'enquête actuelle prendra fin.