NOUVELLES

Obama ne prévoit pas envoyer de soldats en Syrie

03/05/2013 08:44 EDT | Actualisé 03/07/2013 05:12 EDT

Le président des États-Unis, Barack Obama, a affirmé vendredi qu'a priori, il ne prévoyait pas envoyer de soldats américains en Syrie s'il était prouvé que le régime de Bachar Al-Assad avait eu recours à des armes chimiques.

« Je n'envisage pas de scénario dans lequel des soldats américains sur le sol syrien seraient une bonne chose pour les États-Unis, et même une bonne chose pour la Syrie », a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse au Costa Rica, où il effectue une visite de 24 heures.

Le président Obama et son administration avaient répété à plusieurs reprises que l'utilisation des armes chimiques par le régime serait « une ligne rouge ». Un propos vague, mais qui a été compris comme la limite donnée par les Américains pour intervenir dans ce conflit.

« En général, je n'exclus rien en tant que commandant en chef [de l'armée américaine], parce que les circonstances changent, et il faut être sûr que je dispose toujours des pleins pouvoirs des États-Unis pour défendre les intérêts de sécurité nationale américains », a-t-il affirmé.

Jeudi, le secrétaire à la Défense avait évoqué pour sa part l'option de fournir des armes aux rebelles, une option maintes fois écartée par les Américains depuis le début du conflit.

PLUS:rc