NOUVELLES

La famille d'un journaliste américain disparu le croit dans une prison syrienne

03/05/2013 07:26 EDT | Actualisé 03/07/2013 05:12 EDT

BOSTON - La famille d'un journaliste américain disparu depuis cinq mois est convaincu qu'il est détenu dans une prison syrienne.

James Foley a été aperçu pour la dernière fois le 22 novembre dans le nord-ouest de la Syrie, d'où il faisait des vidéos destinés à l'Agence France-Presse par l'entremise de l'entreprise médiatique GlobalPost.

Sa famille, qui vient de Rochester, dans l'État de New York, soutient qu'il a été kidnappé par des hommes armés.

Le président et chef de la direction de GlobalPost, Philip Balboni, a déclaré vendredi qu'une enquête approfondie avait permis de conclure que M. Foley avait vraisemblablement été kidnappé par un groupe militaire qui appuie le régime syrien.

Il s'est dit confiant que le journaliste était bien traité et a indiqué savoir où il se trouvait, mais ne voulait pas divulguer cette information publiquement.

Les enquêteurs croient qu'il est détenu avec un ou plusieurs journalistes occidentaux.

Les commentaires de M. Balboni et de la famille sont survenus à l'occasion d'une discussion tenue à Boston pour souligner la Journée mondiale de la liberté de la presse, qui a lieu chaque année pour attirer l'attention sur les journalistes qui sont censurés, arrêtés, attaqués ou même assassinés.

En 2012, 70 journalistes ont été tués dans le monde et 17 autres ont été assassinés jusqu'à maintenant en 2013, selon les organisateurs de l'événement.

PLUS:pc