NOUVELLES

USA: le gouverneur du Maryland signe l'abolition de la peine de mort

02/05/2013 12:30 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

Le gouverneur démocrate du Maryland (est) Martin O'Malley a signé jeudi matin la loi qui abolit la peine de mort dans son Etat, celui-ci devenant le 18e aux Etats-Unis à bannir la peine capitale de son arsenal législatif.

La peine de mort sera remplacée par la prison à vie sans possibilité de libération.

Le gouverneur était lui-même à l'origine de ce projet de loi, qui a été voté par le Sénat puis par la chambre basse de l'Etat ces dernières semaines.

Jeudi, il a tweeté un lien vers les nouveaux textes de loi qu'il a signés durant la matinée, dont celui qui abolit la peine de mort.

"L'Union européenne salue chaleureusement la promulgation par le gouverneur Martin O'Malley de la loi abolissant la peine de mort dans l'Etat du Maryland", s'est félicitée la chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton.

"L'Union européenne espère fortement que cette décision va encourager d'autres Etats américains à suivre cet exemple pour rejoindre le mouvement au niveau national et international pour l'abolition de l'utilisation de la peine de mort", a-t-elle ajouté.

La peine capitale était en vigueur dans le Maryland depuis 1638, alors qu'il était encore une colonie britannique.

Cet Etat de la côte est n'a ni exécuté ni prononcé de peine capitale depuis 2005, avant l'entrée en fonction du gouverneur O'Malley, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC).

Cependant, la loi ne s'applique qu'aux décisions de justice futures et il reste dans l'Etat cinq prisonniers dans le couloir de la mort. Leur sort est entre les mains du gouverneur.

"Puisqu'il est à l'origine de la proposition de loi, les chances sont grandes pour qu'il annule définitivement l'exécution des cinq condamnés avec une commutation de leur peine en réclusion à perpétuité", estimait récemment Richard Dieter, du DPIC.

Selon un récent sondage du Washington Post, 60% des habitants du Maryland sont en faveur de la peine de mort, contre seulement 38% favorables à son abolition.

Le gouverneur Martin O'Malley, s'était une première fois engagé en 2009 contre la peine de mort, qu'il juge "intrinsèquement injuste", mais sa proposition de loi avait alors échoué.

L'année dernière, le Connecticut (nord-est) était devenu le 17e Etat américain sur 50 à abolir la peine capitale, portant à 29 le nombre d'Etats ayant renoncé au châtiment suprême, soit par la loi soit dans les faits, selon le DPIC.

bdx/jca

PLUS:afp