NOUVELLES

Un politicien grec d'extrême droite a tenté de frapper le maire d'Athènes

02/05/2013 02:38 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Un politicien du parti grec d'extrême droite l'Aube dorée, Giorgos Germenis, a tenté de frapper le maire d'Athènes, jeudi, lors d'un événement caritatif, mais il aurait plutôt asséné un coup de poing à une fillette de 12 ans.

La confrontation est survenue quelques heures après que la police eut utilisé du gaz poivré afin d'empêcher des membres du parti nationaliste de distribuer de la nourriture gratuite aux citoyens grecs à la place Syntagma d'Athènes. Cette action avait pour but de défier une interdiction municipale que le maire souhaite faire respecter.

Jadis un parti marginal, l'Aube dorée a vu sa popularité augmenter dans les sondages depuis quelques années, devenant le troisième parti le plus populaire, alors que le pays continue de s'engouffrer dans une crise financière et que le taux de chômage ne cesse d'augmenter. Les membres du parti ont été accusés à plusieurs reprises d'être impliqués dans de violentes attaques, entre autres contre des immigrants.

M. Germenis s'est présenté à un événement caritatif où le maire Giorgos Kaminis offrait des cadeaux aux enfants de chômeurs pour la Pâque orthodoxe, qui aura lieu dimanche.

Selon le témoignage de M. Kaminis à la station de radio Vima FM, l'homme se serait introduit à l'intérieur et personne ne l'aurait remarqué. Il aurait ensuite tenté de frapper le maire, mais ses gardes du corps auraient arrêté l'individu à la dernière minute. Selon lui, M. Germenis avait une arme à feu accrochée à sa ceinture et il aurait tenté de la sortir.

Les médias grecs rapportent que le coup de poing destiné à M. Kaminis aurait touché une fillette de 12 ans, la laissant avec un front meurtri, mais sans blessures graves.

PLUS:pc