NOUVELLES

TransCanada prévoit dépenser 900 millions $ pour un nouvel oléoduc en Alberta

02/05/2013 11:58 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

CALGARY - La société TransCanada (TSX:TRP) prévoit investir 900 millions $ dans un nouveau projet d'oléoduc reliant deux centres pétroliers de l'Alberta, ainsi que dans un terminal d'une capacité de 1,9 million de barils dans une zone industrielle au nord d'Edmonton.

L'oléoduc Heartland parcourra 200 kilomètres entre la région d'Edmonton et Hardisty, qui sera également le point de départ d'un autre projet de pipeline de TransCanada, le Keystone XL. Le tout nouveau projet de la société pourrait transporter jusqu'à 900 000 barils de brut chaque jour.

Le pipeline Heartland et le terminal devraient être en service à compter de la deuxième moitié de 2015, soit environ en même temps que le projet d'expansion de l'oléoduc Keystone.

Le dirigeant de TransCanada responsable des oléoducs de brut, Alex Pourbaix, a rappelé que la production pétrolière de l'Alberta devrait connaître une croissance de près de trois millions de barils par jour d'ici les 15 prochaines années et estimé que les nouveaux projets de la société contribueraient à faciliter le transport sécuritaire du brut vers les marchés de l'est du Canada et des États-Unis.

Outre le projet Keystone — qui pourrait assurer le transport du brut canadien vers les raffineries texanes de la côte du Golfe du Mexique —, TransCanada planche sur un autre projet pour acheminer jusqu'à 850 000 barils de brut par jour vers les raffineries de Montréal, Québec et Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

La société devrait déposer une demande réglementaire plus tard ce printemps pour son projet de terminal, et une autre à l'automne pour celui de l'oléoduc.

L'action de TransCanada a perdu jeudi 4 cents à la Bourse de Toronto et a clôturé à 49,11 $.

PLUS:pc