NOUVELLES

Politique fédérale: la lune de miel de Justin Trudeau semble se poursuivre

02/05/2013 10:43 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

Les frondes publicitaires du Parti conservateur contre le nouveau chef libéral Justin Trudeau ont eu peu d'effets sur la lune de miel entre le leader libéral et les Canadiens, laisse croire un récent sondage.

Le Parti libéral du Canada s'est forgé une avance de sept points sur les conservateurs lors de la période de deux semaines qui a suivi la désignation de M. Trudeau, le 14 avril dernier, à la tête du parti, indique ce sondage La Presse Canadienne-Harris Décima.

Selon le sondage, les libéraux fédéraux se maintenaient à 35 %, contre 28 % pour les conservateurs et 22 % chez les néo-démocrates. Les verts ont obtenu un score de 7 %.

Au Québec, le sondage donne aux libéraux une importante avance.

Ils récoltent 37 % des intentions de vote, contre 24 % pour le NPD. Le Bloc québécois se trouve non loin derrière la formation de M. Mulcair avec 23 %, les conservateurs traînent avec 9 %, et les verts obtiennent 5 %.

Il s'agit du soutien le plus élevé pour le Parti libéral depuis mars 2009, alors que l'élection de Michael Ignatieff à la chefferie avait, pendant un bref moment, redoré l'étoile du parti.

Le vent dans les voiles

La popularité de M. Trudeau risque toujours de s'évaporer, mais pour l'instant, le sondage laisse croire que les publicités négatives lancées par le camp conservateur n'ont pas eu d'effets marqués sur les intentions de vote des électeurs.

Selon le vice-président senior de Harris Decima, Doug Anderson, l'opinion publique peut toutefois changer.

« Ce que l'on sait avec certitude, c'est que plus de gens disent qu'ils vont voter libéral qu'ils n'ont été enclins à le faire depuis des années », a-t-il déclaré.

Les libéraux sont aussi en avance, mais de peu, en Ontario, avec 38 % des intentions de vote comparativement à 34 % pour les conservateurs, et de beaucoup dans les provinces atlantiques, où ils obtiennent l'appui de 47 % des électeurs, comparativement à 22 % pour le NPD.

La formation de Thomas Mulcair devance les autres partis en Colombie-Britannique, et les conservateurs dominaient toujours en Alberta, au Manitoba et en Saskatchewan.

Le sondage téléphonique a été mené auprès de 2008 Canadiens entre le 18 et 28 avril, et comporte une marge d'erreur de plus ou moins 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

La Presse Canadienne

PLUS:rc