NOUVELLES

Le dirigeant de SNC remercie les investisseurs pour leur fidélité

02/05/2013 08:41 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le nouveau président et chef de la direction de SNC-Lavalin (TSX:SNC), Robert Card, a remercié jeudi les investisseurs d'être demeurés fidèles à la firme d'ingénieurs malgré les ennuis qui ont terni sa réputation.

À l'occasion de sa première allocution lors d'une assemblée annuelle de SNC, M. Card a qualifié les problèmes de l'entreprise de «limités et réglables».

Tout en reconnaissant que les accusations de corruption avaient été une distraction coûteuse, le dirigeant a affirmé que les clients de la société continuaient de lui accorder leur soutien.

Les revenus et le carnet de commandes de SNC ont en effet continué de croître malgré la récession mondiale.

M. Card a présenté aux actionnaires sa stratégie pour de permettre à l'entreprise de relever les défis auxquels elle fait face, laquelle comprend la vente ou l'éventuelle cession d'actifs secondaires et possiblement la réduction de sa participation dans des investissements d'importance.

Ces actifs procurent de la stabilité, mais M. Card a indiqué qu'ils étaient également séduisants aux yeux d'éventuels partenaires.

M. Card entend accorder une attention particulière aux marchés de l'Amérique latine, des États-Unis, de l'Afrique et du Moyen-Orient. Il a en outre indiqué que d'excellentes occasions d'affaires existaient en Chine, alors que ce pays poursuit sa modernisation.

La mise en place d'un nouveau plan stratégique fait suite à une année mouvementée ayant vu le départ du précédent chef de la direction, Pierre Duhaime, après qu'il eut été révélé que des paiements inappropriés de 56 millions $ avaient été faits à des personnes non identifiées.

Pierre Duhaime a par la suite été accusé de fraude, tout comme un ancien vice-président de la firme, Riadh Ben Aissa, actuellement emprisonné en Suisse.

SNC a annoncé jeudi avoir enregistré au premier trimestre un bénéfice net de 53,6 millions $, ou 35 cents par action, en baisse comparativement à celui de 66,3 millions $, ou 44 cents par action, réalisé lors de la même période un an auparavant.

Les revenus de la firme se sont élevés à 1,9 milliard $ au cours de la période de trois mois terminée le 31 mars, en hausse par rapport à ceux de 1,79 milliard $ du premier trimestre de 2012.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le résultat net de SNC a été de 18,6 millions $ au premier trimestre, contre 41,2 millions $ un an plus tôt.

Le carnet de commandes totalisait 10,2 milliards $ à la fin du mois de mars, soit un résultat comparable à celui de la fin de décembre 2012.

Par ailleurs, le conseil d’administration de SNC a déclaré jeudi un dividende en espèces de 23 cents par action, payable le 30 mai aux actionnaires inscrits le 16 mai.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de SNC-Lavalin ont clôturé à 41,51 $, en baisse de 1,94 $, soit 4,5 pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc