NOUVELLES

La croissance américaine a profité aux exportations canadiennes en mars

02/05/2013 12:30 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Le Canada a affiché son premier excédent commercial en un an, les exportations ayant rebondi en mars dans un contexte où plusieurs éléments permettent de croire qu'une hausse de la demande aux États-Unis a commencé à sortir l'économie canadienne de sa torpeur.

Statistique Canada a fait état jeudi d'une hausse de 5,1 pour cent des exportations pendant le mois de mars, leur valeur ayant atteint 40,5 milliards $. En contrepartie, les importations n'ont crû que de 1,7 pour cent à 40,4 milliards $, ce qui a permis de mettre fin à une année de déficits commerciaux parfois très lourds, qui ont miné la reprise économique.

Les exportations aux États-Unis étaient responsables des trois quarts des exportations, avec une hausse de quatre pour cent à 29,5 milliards $.

L'excédent commercial net a atteint le niveau modeste de 24 millions $, mais celui-ci survient après un déficit commercial de 1,2 milliard $ pour le mois de février et une longue série de déficits. Le dernier surplus remontait à mars 2012.

Les exportations ont par ailleurs affiché leur plus fort gain en un mois en valeur réelle depuis juillet 2011, et leur deuxième niveau le plus élevé depuis la récession.

Les exportations ont fait preuve de vigueur dans tous les secteurs. La hausse la plus marquée, soit 6,1 pour cent, a été observée dans les livraisons de véhicules et de pièces automobiles, tandis que les exportations de produits énergétiques ont avancé de 3,9 pour cent, principalement grâce à une croissance de 25 pour cent des exportations de gaz naturel.

L'excédent commercial avec les États-Unis a atteint 3,8 milliards $, contre 3,2 milliards $ en février, les importations n'ayant progressé que d'un modeste deux pour cent.

Les exportations aux autres pays ont aussi largement augmenté, prenant 7,9 pour cent pour atteindre 11 milliards $, tandis que les importations de ces pays ont pris 1,2 pour cent, à 14,8 milliards $. Cela a réduit le déficit commercial avec ces marchés à 3,8 milliards $, par rapport à 4,4 milliards $ en février.

PLUS:pc