NOUVELLES

Effondrement d'un immeuble au Bangladesh : 430 corps retrouvés jusqu'à présent

02/05/2013 07:12 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

Les secouristes ont retiré jeudi d'autres corps des décombres de l'immeuble qui s'est effondré au Bangladesh la semaine dernière, et les responsables ont prévenu qu'il faudra encore peut-être cinq jours pour compléter les opérations de nettoyage.

En plus des 430 personnes dont la mort a maintenant été confirmée, la police indique que 149 autres personnes manquent toujours à l'appel. Cette catastrophe est la pire tragédie à avoir jamais frappé l'industrie du textile au Bangladesh, qui a une valeur de 20 milliards de dollars américains par année.

Le responsable des opérations de secours, le général Chowdhury Hassan Suhrawardy, a nié qu'un millier de personnes soient portées disparues. Il a aussi rejeté les accusations formulées par certains proches, qui soupçonnent les autorités de cacher des corps pour empêcher le bilan d'exploser.

Le général Suhrawardy a révélé jeudi que 20 corps ont été récupérés pendant la nuit. Les secouristes s'attendent à trouver de nombreux cadavres au rez-de-chaussée et ils utilisent de l'équipement lourd pour dégager les décombres.

Trente-quatre victimes dont les corps avaient été trop abîmés pour pouvoir être identifiés ont eu droit mercredi à des funérailles collectives. Des employés du cimetières ont creusé des rangées de tombes où des dizaines de corps non identifiés devraient être enterrés au cours des prochains jours.

Le propriétaire de l'édifice illégal de huit étages, Mohammed Sohel Rana, a été arrêté par la police et est actuellement interrogé. Il devrait faire face à des accusations de négligence, de construction illégale et d'avoir contraint ses employés à travailler. Il serait alors passible d'une peine de sept ans de prison, mais les autorités n'ont pas indiqué si des crimes plus graves pourraient s'ajouter à la liste.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc