NOUVELLES

CORRIGÉ: Le pétrole bondit à New York, dopé par la BCE et l'emploi américain

02/05/2013 04:07 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

Le prix du pétrole coté à New York a terminé en nette hausse jeudi, dopé par la décision de la Banque centrale européenne (BCE) d'abaisser son principal taux directeur, de nature à favoriser l'achat de brut, et par une bonne nouvelle sur le front de l'emploi américain.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a bondi de 2,96 dollars pour s'établir à 93,99 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Cette progression du prix du brut, qui efface ainsi toutes les pertes enregistrées la veille, "est entièrement un mouvement technique lié à la baisse des taux d'intérêts par la BCE et à la progression des indices sur les marchés actions américains qui s'en suit", selon Tim Evans, de Citigroup.

Comme attendu par les investisseurs, la BCE a décidé d'abaisser son principal taux directeur, baromètre du coût du crédit en zone euro, à 0,5%, un nouveau plus bas historique, sur fond de marasme économique persistant en zone euro.

Outre cette décision destinée à dynamiser l'économie de la zone euro, le président de la BCE Mario Draghi a également indiqué que la politique monétaire de l'institution resterait accommodante tant que cela serait nécessaire, se disant prêt à d'éventuelles mesures d'assouplissement supplémentaire.

"Ce genre de nouvelle est toujours bon pour les actifs jugés risqués" comme les matières premières car elle favorise l'afflux de liquidités, a remarqué Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

Le prix du baril était aussi soutenu par l'annonce d'un repli des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, qui s'établissent à leur plus bas niveau en cinq ans.

Alors que les marchés avaient été ébranlés mercredi par des chiffres de la société ADP montrant un net recul des embauches dans le secteur privé en avril, cet indicateur rassurait les investisseurs à la veille du rapport mensuel officiel sur l'emploi dans le pays, considéré comme un baromètre crucial pour jauger la vigueur de la première économie mondiale.

jum/sl/

PLUS:afp