NOUVELLES

Aliments Maple Leaf a presque triplé sa perte au premier trimestre

02/05/2013 08:15 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - Aliments Maple Leaf (TSX:MFI) a affiché une perte de 14,8 millions $ au terme d'un premier trimestre que la société a qualifié de «très difficile», mais le chef de la direction de la société, Michael McCain, a estimé que les problèmes rencontrés étaient «transitoires» et qu'ils se corrigeraient d'eux-mêmes.

«Nous avons connu un trimestre très difficile, la baisse des bénéfices générés par nos activités liées aux protéines animales ayant eu le dessus sur la bonne progression des résultats dans notre groupe des produits de boulangerie», a dit M. McCain.

Le secteur des viandes, qui affichait depuis plusieurs années une amélioration progressive et constante, a souffert des mauvaises conditions du marché, de la faiblesse des volumes à la suite de hausses de prix nécessaires et des coûts de transition liés au nouveau réseau de l'entreprise.

«Je crois que nous devons surtout souligner qu'il s'agit d'un impact à court terme — plus important que ce que nous anticipions — mais c'est transitoire dans le contexte des bulles du marché que nous attendions après les sécheresses de l'été dernier», a ajouté M. McCain.

«Nos stratégies à plus long terme sont efficaces. Depuis quatre ans nous avons doublé les marges de notre bénéfice avant impôts et intérêts après avoir modifié les investissements dans nos activités et nous nous attendons à continuer à investir pour accroître nos marges d'ici 2015.»

La perte par action s'est établie à 11 cents pour le trimestre clos le 31 mars, par rapport à une perte d'un peu moins de six millions $, soit 4 cents par action, à la même période l'an dernier.

Les revenus se sont établis à 1,1 milliard $, en baisse de 4,1 pour cent par rapport à ceux de 1,6 milliard $ du même trimestre en 2012.

La perte nette tient compte des coûts avant impôt de 47,4 millions $ avant impôts, soit 25 cents par action, liés aux activités de restructuration et d'autres coûts connexes. L'an dernier, ces frais avaient atteint 20,4 millions $, soit 11 cents par action.

La perte ajustée par action s'est établie à 6 cents, comparativement à un bénéfice ajusté par action de 6 cents au dernier exercice.

M. McCain a expliqué que les sécheresses aux États-Unis avaient gonflé le coût des céréales fourragères, ce qui s'est traduit par un coût plus élevé pour le bétail, et donc du coût des intrants pour ses produits de viande.

«C'est la même chose pour le blé, qui contribue au coût du pain», a-t-il dit, en rappelant que ces changements mettent de six à neuf mois pour parvenir aux consommateurs.

«Nous avons certainement ressenti (l'impact de la sécheresse) de manière plus intense que ce que nous anticipions, mais nous croyons que ce problème se résorbera de lui-même.»

L'action de Maple Leaf a reculé jeudi de 61 cents, soit 4,6 pour cent, à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 12,74 $ à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc