NOUVELLES

Les Etats-Unis prévoient de se désendetter pour la première fois depuis 2007

01/05/2013 09:12 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

Les Etats-Unis prévoient de se désendetter temporairement au cours du deuxième trimestre, pour la première fois depuis 2007, a indiqué mercredi le Trésor en annonçant ses projets de refinancement.

Entre avril et juin, l'Etat fédéral devrait rembourser 35 milliards de dollars de dette alors qu'il prévoyait jusque-là d'emprunter 103 milliards supplémentaires sur cette période afin de faire face à ses besoins de financement, a annoncé le ministère du Trésor.

Les Etats-Unis n'ont pas réduit leur endettement depuis le deuxième trimestre 2007, soit avant le déclenchement de la crise financière, selon les données du ministère.

Le Trésor précise par ailleurs que l'Etat fédéral émettra le 15 mai pour 72 milliards de dollars d'obligations pour se refinancer, c'est à dire pour rembourser les obligations qui arrivent à échéance, ce qui n'a pas d'impact sur le niveau de la dette.

Cette embellie tient à la conjugaison de plusieurs facteurs. La hausse des cotisations sociales décidée en janvier, couplée aux coupes dans les dépenses publiques, laisse penser au Trésor qu'il aura davantage de marge de manoeuvre au cours d'un trimestre qui correspond par ailleurs traditionnellement à la collecte des impôts.

A la même période l'année dernière, l'Etat fédéral avait dû emprunter 172 milliards de dollars.

Selon le Trésor, ce désendettement ne devrait être que très provisoire. Selon ses projections, l'Etat fédéral devra à nouveau creuser sa dette de 223 milliards de dollars au cours du troisième trimestre afin de couvrir ses besoins de financement.

Le désendettement prévu est par ailleurs minime par rapport à l'ampleur de la dette américaine soumise à l'obligation légale qui s'élevait à près de 16.720 milliards de dollars, d'après le dernier relevé officiel datant de lundi.

Début février, le Congrès a voté une loi suspendant l'obligation de maintenir la dette publique sous la limite légale jusqu'au 18 mai inclus.

"Des mesures exceptionnelles fourniront suffisamment d'espace pour permettre au gouvernement de continuer à faire face à ses obligations pendant un certain temps après le 19 mai", a écrit le Trésor dans son communiqué mercredi.

Mais l'impact des coupes budgétaires automatiques entrées en vigueur en mars "rend difficile" de prévoir quelle sera la durée de vie effective de ces mesures exceptionnelles, ajoute le Trésor.

jt/sl/bdx

PLUS:afp