NOUVELLES

Les dettes du médecin de Michael Jackson sont soulignées au procès au civil

01/05/2013 03:52 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Un détective a fait état mercredi de l'ampleur des dettes qui pesaient sur le médecin de Michael Jackson alors qu'il administrait au chanteur le puissant anesthésique qui devait lui être fatal.

Le détective de la police de Los Angeles Orlando Martinez a témoigné, mercredi, alors que se poursuivaient les procédures de la poursuite de la mère de la vedette pop contre le promoteur AEG Live.

M. Martinez a affirmé que le médecin Conrad Murray avait des dettes d'études, des prêts hypothécaires, des pensions alimentaires et des paiements de cartes de crédit en souffrance. L'avocat de la plaignante, Me Brian Panish, a soutenu que les dettes totalisaient près de 1 million $.

Le détective a laissé entendre que les dettes pourraient avoir mené Conrad Murray à agir de manière inappropriée dans les soins prodigués à Michael Jackson afin de s'assurer de recevoir les 150 000 $ par mois de la part de AEG Live à titre de médecin de tournée pour la vedette.

Les finances de Conrad Murray n'avaient pas été un facteur au procès criminel s'étant conclu en 2011 par la condamnation du médecin pour avoir administré une dose fatale de propofol à Michael Jackson.

Dans cette nouvelle poursuite, la mère du chanteur, Katherine Jackson, soutient que AEG a failli à enquêter de manière adéquate sur le médecin.

PLUS:pc