NOUVELLES

Le TSX culbute de 135 points avec les données sur la Chine et les États-Unis

01/05/2013 04:46 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mercredi en forte baisse à la suite de la publication de données trahissant des signes de ralentissement des économies chinoise et américaine.

L'indice S&P/TSX a retraité de 135,2 points pour terminer la séance à 12 321,29 points, plombé notamment par les reculs des titres des secteurs minier et de l'énergie, avec le dévoilement de nombreux résultats financiers trimestriels.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,06 cent US à 99,2 cents US.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 138,85 points à 14 700,95 points, tirée vers le bas par des données témoignant d'un déclin de l'expansion du secteur manufacturier américain. L'indice composé du Nasdaq a perdu 29,66 points à 3299,13 points et l'indice élargi S&P 500 a rendu 14,87 points à 1582,7 points.

Sur une note plus positive, la Réserve fédérale des États-Unis a annoncé qu'elle continuerait de mettre en oeuvre ses mesures de relance économique pendant encore un bon moment. Les taux d'intérêt à court terme resteront ainsi près de zéro d'ici à ce que le marché de l'emploi s'améliore de façon substantielle.

Les cours des matières premières ont cédé du terrain avec les données sur la Chine. La fédération de logistique et d'achats de la Chine, un groupe de l'industrie, a indiqué mercredi que le secteur manufacturier chinois avait progressé plus lentement en avril et que les commandes d'exportations avaient reculé de façon soutenue.

Le secteur des mines et métaux a échappé 1,45 pour cent, le cours du cuivre ayant chuté de 11 cents US à 3,08 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. La Chine est le plus grand consommateur mondial de ce métal.

Le secteur aurifère a aussi perdu environ 2,35 pour cent, le cours du lingot d'or ayant perdu 25,90 $ US à 1446,20 $ US l'once à New York.

Les sombres données manufacturières ont soulevé de nouveaux doutes quant à l'avenir de la demande, ce qui a contribué au recul du cours du pétrole brut. Celui-ci a cédé 2,43 $ US à 91,03 $ US le baril à New York.

Le secteur des technologies a aussi été faible. Le titre de BlackBerry (TSX:BB) a perdu 61 cents à 15,89 $ au terme de la journée, qui marquait le lancement de son nouveau téléphone intelligent Q10 muni d'un clavier physique.

PLUS:pc