NOUVELLES

La poisse montréalaise

01/05/2013 08:08 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

L'Impact de Montréal tentera de combler un retard de deux buts, mercredi soir, contre le Toronto FC. Une équipe contre laquelle il n'a jamais remporté un match en Championnat canadien.

Un texte de Mathieu D'Amours

Depuis la création de la nouvelle formule organisée par l'Association canadienne de soccer en 2008, le onze montréalais a mordu la poussière à chaque occasion face aux Torontois.

Une simple victoire dans le match retour permettrait de freiner cette mauvaise séquence, mais l'équipe de Marco Schällibaum a besoin de convaincre davantage pour poursuivre la compétition canadienne.

Un copié-collé de la performance de samedi, un 2-0 contre le Fire de Chicago, forcerait seulement une période de prolongation, voire la présentation de tirs de barrage pour déterminer le finaliste du Championnat.

« Je veux absolument passer ce tour, a déclaré l'entraîneur-chef en prévision du match. On a cette rage et cette volonté qu'il faut avoir pour faire cet effort. »

La clé : le onze partant

Au match aller, le Suisse a roulé son effectif : le gardien Evan Bush, le défenseur Maxim Tissot, les milieux Calum Mallace et Collen Warner, les attaquants Sanna Nyassi et Andrew Wenger...

Tous des joueurs qui n'ont pas été habitués à une titularisation sous le règne de Schällibaum, et qui n'ont pas convaincu. Le résultat : une désorganisation défensive et une absence d'occasions à l'attaque.

Il aura fallu attendre l'arrivée de Daniel Paponi en deuxième demie pour assister à quelques chances de marquer. L'Italien a d'ailleurs été la pierre d'assise du triomphe montréalais contre Chicago, trois jours plus tard.

« On a l'équipe pour revenir et créer la sensation », a noté le défenseur Hassoun Camara.

Certes, mais l'Impact connaît des succès cette saison en raison d'une certaine stabilité au chapitre de son effectif. Si Schällibaum veut réaliser son vœu, il devra mettre tous ses œufs dans le même panier.

Cependant, l'Impact disputera 4 matchs dans les 10 prochains jours. Samedi, Montréal se rendra à San José, où les attendent les Earthquakes, un club de l'Ouest. Mercredi, l'Impact devra ensuite stopper l'élan des Red Bulls à New York. Ces derniers pointent au 2e rang dans l'Est à deux points seulement du onze montréalais. Enfin, dans 10 jours, ce sera au tour du Real Salt Lake.

Il faudra nécessairement reposer les meilleurs éléments pendant cette période et les utiliser aux moments opportuns. Les matchs contre le Toronto FC et les Red Bulls de New York devraient être prioritaires pour Schällibam.

La formation partante de mercredi soir dévoilera la stratégie de Schällibaum pour cette séquence.

PLUS:rc