NOUVELLES

Grève des agents correctionnels: l'Alberta réclame des comptes au syndicat

01/05/2013 03:55 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

CALGARY - Le gouvernement de l'Alberta a l'intention de recourir à l'arbitrage pour récupérer les pertes attribuées à la récente grève illégale des agents correctionnels.

La première ministre Alison Redford a déclaré mercredi qu'il en avait coûté 1,3 million $ par jour, et que les contribuables ne devraient pas avoir à payer pour ce conflit de travail.

Le Solliciteur général, Jonathan Denis, affirme que l'entente de convention collective conclue avec le Syndicat des employés provinciaux de l'Alberta permet de déposer une réclamation devant un tribunal d'arbitrage.

Selon M. Denis, le gouvernement demandera que le syndicat rembourse la population pour les frais encourus.

Le syndicat a publié mardi un communiqué disant qu'il avait conclu une entente avec le gouvernement de l'Alberta pour mettre un terme à la grève déclenchée vendredi au nouveau centre de détention provisoire d'Edmonton. D'autres employés provinciaux ont par la suite débrayé pour appuyer les agents correctionnels d'Edmonton.

En vertu de l'entente conclue mardi soir, les questions soulevées par les grévistes au sujet de la sécurité des nouvelles installations d'Edmonton seront étudiées. Aucune mesure disciplinaire ne sera prise contre les employés impliqués dans l'arrêt de travail.

Lundi, un juge avait imposé une amende de 100 000 $ au syndicat. Cette amende aurait été portée à 350 000 $ si les agents correctionnels n'avaient pas été de retour au travail jeudi midi.

PLUS:pc