NOUVELLES

Des preuves de cannibalisme découvertes dans la première colonie américaine

01/05/2013 03:26 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Des membres de la première colonie américaine de Jamestown, en Virginie, ont réussi à survivre aux rudes conditions de vie en ayant recours au cannibalisme, affirment des scientifiques.

Des chercheurs ont affirmé mercredi avoir découvert les premières preuves archéologiques à cet effet.

Le Musée national d'Histoire naturelle Smithsonian et des archéologues de Jamestown ont annoncé la découverte d'ossements appartenant à une adolescente de 14 ans qui aurait clairement été victime de cannibalisme.

Ces restes humains remontent à l'hiver meurtrier de 1609-1610. La famine avait fait des milliers de victimes chez les colons de Jamestown au cours de cette période.

On raconte depuis des années, sans toutefois disposer de preuves tangibles, que les colons affamés devaient se résoudre à manger des chiens, des souris, des serpents, du cuir et même leurs propres morts.

PLUS:pc