NOUVELLES

Centre de sauvetage maritime : des munitions pour les opposants à la fermeture

01/05/2013 08:33 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

Les députés du NPD de la région se réjouissent des conclusions du rapport du vérificateur général du Canada sur les lacunes des services de sauvetage maritime au pays.

Le vérificateur Michael Ferguson souligne que le nombre de coordonnateurs bilingues aux centres d'Halifax et de Trenton est insuffisant pour pallier la fermeture du centre de Québec.
Il ajoute que le personnel doit pouvoir répondre aux appels de détresse en français et en anglais, et que la Garde Cotière n'a pas été en mesure de recruter ni former un nombre suffisant de coordonnateurs bilingue à Trenton et Halifax.

Pour le NPD, ces conclusions sont la preuve que le centre de sauvetage de Québec ne doit pas fermer. Selon le rapport du vérificateur, les problèmes de recrutement aux centres de coordination des opérations de sauvetage remontent à une quinzaine d'années.

Le NPD s'inquiète de la fin des activités du centre de Québec disant craindre que le français des officiers des deux autres centres ne soit pas à la hauteur pour répondre aux appels d'urgence des marins.

Prévu pour le 15 avril, le gouvernement conservateur a repoussé à une date ultérieure le transfert d'une partie des activités du centre de Québec vers Halifax et Trenton en Ontario.

PLUS:rc