NOUVELLES

Attentat de Boston: trois complices présumés accusés

01/05/2013 11:28 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

BOSTON - Trois amis de Dzhokhar Tsarnaev ont été arrêtés et accusés d'avoir retiré de la résidence universitaire du suspect de l'attentat de Boston un sac à dos contenant des feux d'artifice vidés de leur poudre trois jours après l'attaque afin de lui éviter des problèmes.

L'un des trois individus a jeté le sac dans un dépotoir après avoir conclu en regardant les journaux télévisés que Dzhokhar Tsarnaev était l'un des suspects de l'attentat, selon les documents déposés au tribunal par le FBI. Le sac à dos ensuite été retrouvé par les autorités policières.

Azamat Tazhaïakov et Dias Kadyrbaïev, du Kazakhstan, ont été accusés d'avoir comploté pour faire entrave à la justice en dissimulant et en détruisant des preuves. Un troisième individu, Robel Phillipos, a été accusé d'avoir fait de fausses déclarations à des enquêteurs fédéraux. Tous sont âgés de 19 ans.

Kadyrbaïev aurait échangé une série de textos avec Dzhokhar Tsarnaev, quelques heures seulement avant qu'un policier de l'université MIT ne soit tué. La police croit que Sean Collier a possiblement été abattu par les deux suspects. Kadyrbaïev aurait notamment écrit à Dzhokhar Tsarnaev qu'il ressemblait à un des deux suspects, ce à quoi Tsarnaev aurait répondu «tu ferais mieux de ne pas m'écrire» et «va dans ma chambre prendre ce que tu veux».

Pour sa part, Tazhaïakov aurait dit aux autorités que Dzhokhar Tsarnaev lui a confié, environ un mois avant l'attentat, qu'il savait comment fabriquer une bombe. Tsarnaev a dit aux policiers que son frère, Tamerlan, ne l'avait recruté qu'à la toute dernière minute.

Après leur apparition en cour, mercredi après-midi, les deux Kazakhs n'ont pas demandé à être libéré sous caution. Ils resteront détenus jusqu'à leur prochaine apparition en cour, le 14 mai. Quant à Robel Phillipos, il demeurera détenu jusqu'à son audience, qui doit se tenir lundi.

Les avocats d'Azamat Tazhaïakov et Dias Kadyrbaïev ont soutenu mercredi, peu après la comparution de leurs clients, que ces derniers n'avaient aucune idée que leur compagnon d'université préparait un attentat.

En conférence de presse, les avocats Robert Stahl et Harlan Protass ont affirmé que leurs clients avaient été aussi choqués que tout le monde par ce qui s'est produit le 15 avril à Boston et qu'ils n'avaient rien à voir avec ces attaques.

Trois personnes ont été tuées et plus de 260 autres blessées quand deux bombes ont explosé près du fil d'arrivée du marathon le 15 avril. Un suspect, Tamerlan Tsarnaev, est mort quelques jours plus tard lors d'une fusillade avec la police. Son frère Dzhokhar a été capturé. Il est toujours hospitalisé sous haute surveillance policière.

Les enquêteurs n'ont pas précisé si des traces de poudre provenant de feux d'artifice ont été détectées dans les cocottes-minute utilisées dans les explosions de Boston.

Azamat Tazhaïakov et Dias Kadyrbaïev, qui sont venus aux États-Unis en provenance du Kazakhstan, étaient incarcérés depuis plus d'une semaine pour avoir possiblement contrevenu aux conditions de leur visa étudiant.

Selon le FBI, les trois individus accusés mercredi auraient fréquenté l'université du Massachusetts à Darmouth en même temps que Dzhokhar Tsarnaev en 2011.

Les responsables de l'établissement universitaire ont cependant indiqué mercredi qu'un seul d'entre eux — Azamat Tazhaïakov — était inscrit comme étudiant. Il a d'ailleurs été suspendu en attendant la suite des procédures.

Selon les autorités, Azamat Tazhaïakov et Dias Kadyrbaïev sont entrés dans la chambre de Dzhokhar Tsarnaev dans la nuit du 18 avril, après que les photos des suspects de l'attentat eurent été rendues publiques.

Ils ont remarqué qu'un sac à dos s'y trouvait. Celui-ci contenait des feux d'artifice, qui avaient été ouverts et vidés de leur poudre.

En prenant connaissance du contenu du sac, Dias Kadyrbaïev a su que Dzhokhar Tsarnaev avait joué un rôle dans les explosions, a indiqué le FBI. Il a décidé de le ramener à sa chambre «afin d'éviter que son ami Tsarnaev ne se retrouve dans le trouble».

Les trois hommes se sont retrouvés dans l'appartement d'Azamat Tazhaïakov et de Dias Kadyrbaïev pour écouter les bulletins de nouvelles télévisés pendant la nuit. Ils ont alors décidé d'un commun accord «de jeter le sac à dos et les feux d'artifice dans la poubelle» pour éviter des problèmes à Dzhokhar Tsarnaev, selon l'affidavit du FBI.

PLUS:pc