NOUVELLES

Wall Street ouvre sans direction dans un marché prudent

30/04/2013 10:08 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a débuté la séance mardi proche de l'équilibre, les investisseurs penchant pour la prudence dans l'attente de nouveaux indicateurs et des décisions des banques centrales européenne et américaine: le Dow Jones lâchait 0,27% tandis que le Nasdaq grignotait 0,02%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 39,66 points à 14.779,09 points et le Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 0,63 point à 3.307,65 points.

Le S&P 500, qui a battu la veille un nouveau record, perdait 0,17% ou 2,69 points, à 1.590,92 points.

Wall Street avait été encouragée lundi par la fin de l'impasse politique en Italie et un bon chiffre sur le logement aux Etats-Unis. Le Dow Jones Industrial Average avait grimpé de 0,72% à 14.818,75 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 0,85% à 3.307,02 points.

"La remontée des marchés américains fait une pause, le Dow étant particulièrement affecté par les résultats décevants (du groupe pharmaceutique) Pfizer", ont remarqué les analystes de Charles Schwab.

"Les indices cherchent une direction en attendant la publication de nouveaux indicateurs", ont remarqué de leur côté les experts de Wells Fargo.

Après l'annonce d'une hausse en février, pour le treizième mois d'affilée, des prix des logements aux Etats-Unis et d'un recul inattendu de l'activité économique de la région de Chicago (Illinois, nord) en avril, les investisseurs guettaient la diffusion d'un indice sur la confiance des consommateurs prévue à 14H00 GMT.

Ils digèrent par ailleurs l'annonce d'un nouveau record pour le chômage dans la zone euro en mars, qui a grimpé pour le 23e mois d'affilée et s'est établi à 12,1%, et d'un fort ralentissement de l'inflation en avril, à 1,2% contre 1,7% en mars.

La faible progression de la production industrielle au Japon, de 0,2% en mars, pesait également sur le moral des investisseurs.

Les investisseurs se plaçaient par ailleurs en retrait en attendant de savoir si la Réserve fédérale américaine annoncera mercredi le maintien de sa politique monétaire ultra-accommodante et si la Banque centrale européenne abaissera jeudi ses taux directeurs.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,648% contre 1,668% lundi soir, et celui à 30 ans à 2,860% contre 2,872% la veille.

jum/soe/are

PLUS:afp