NOUVELLES

Le pétrole finit en net recul à New York après des indicateurs décevants

30/04/2013 03:05 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Le cours du pétrole coté à New York a nettement reculé mardi, miné par la publication d'indicateurs économiques moroses des deux côtés de l'Atlantique qui font craindre un affaiblissement de la consommation énergétique.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a fini en baisse de 1,04 dollar par rapport à la clôture de lundi pour s'établir à 93,46 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le prix du baril, qui avait grimpé la veille de 1,50 dollar, a été affecté en début de séance par des prises de bénéfices.

Mais il a soudainement accentué son repli après la publication dans la matinée d'un recul inattendu de l'activité économique de la région de Chicago, qui s'est contractée en avril pour atteindre son point le plus bas depuis trois ans et demi.

"La plupart des indicateurs récents témoignent d'un ralentissement de l'économie, y compris l'indice sur Chicago", a remarqué Bart Melek, de TD Securities.

Cet indicateur morose s'est ajouté à des chiffres décevants pour les marchés en provenance de la zone euro, que ce soit l'annonce d'un chômage record en mars, d'un fort ralentissement de l'inflation en mars ou d'un recul des ventes de détail en Allemagne en mars.

"Le marché s'inquiète d'un certain affaiblissement non seulement de l'économie américaine mais aussi de l'économie au niveau mondial, qui impliquerait par ricochet une plus faible demande de pétrole", a souligné M. Melek.

Les opérateurs se plaçaient par ailleurs en retrait avant la diffusion mercredi des chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines de produits pétroliers.

L'abondance d'offre d'or noir aux Etats-Unis, illustrée par la montée des stocks de brut début avril à leur plus haut niveau en 23 ans, pèse depuis plusieurs mois sur le baril coté à New York et les investisseurs redoutent toute nouvelle hausse des réserves.

jum/ved/mdm

PLUS:afp