NOUVELLES

Le profit d'exploitation de Thomson Reuters recule au premier trimestre

30/04/2013 07:51 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Thomson Reuters (TSX:TRI) a fait état mardi d'un bénéfice d'exploitation en baisse de sept pour cent au premier trimestre, ce qu'il a attribué à des coûts de séparation et à une hausse des dépenses de dépréciation et d'amortissement.

La société d'information, propriétaire de l'agence de presse mondiale Reuters, a indiqué que son bénéfice d'exploitation sous-jacent pour le trimestre clos le 31 mars s'était établi à 462 millions $ US, tandis que son bénéfice ajusté avait été de 38 cents US par action.

En comparaison, le bénéfice d'exploitation sous-jacent avait été de 497 millions $ US, ou 39 cents US par action, pour le même trimestre en 2012.

Les dépenses liées au départ d'employés ont totalisé 78 millions $ US, comparativement à 28 millions $ US au premier trimestre l'an dernier, tandis que les dépenses de dépréciation et d'amortissement ont grimpé de 20 millions $ US.

Les revenus des activités poursuivies ont atteint 3,1 milliards $ US, contre 3,07 milliards $ US l'an dernier.

«La performance du premier trimestre a été conforme à nos attentes pour l'exercice et je suis ravi de la trajectoire positive de nos activités en ce début d'année», a affirmé le chef de la direction, James Smith.

«Notre exécution est plus efficace, nous lançons de meilleurs produits, nous simplifions nos systèmes et nos processus et nous gérons avec plus de rigueur et de discipline, et c'est pourquoi notre confiance continue à progresser et nous pouvons réaffirmer nos perspectives pour l'ensemble de l'exercice 2013», a ajouté M. Smith.

En vertu des normes internationales d'information financière (IFRS), la compagnie a inscrit une charge fiscale de 235 millions $ pour le trimestre, ce qui a entraîné l'affichage d'une perte IFRS de 4 cents par action, comparativement à un bénéfice de 35 cents par action pour la même période l'an dernier.

«Pour les besoins des IFRS, la totalité de la charge a été inscrite au premier trimestre», a expliqué la société dans un communiqué.

«La charge sera amortie à même les bénéfices ajustés hors IFRS de façon linéaire au cours de la période de sept ans pendant laquelle la société s'attend à payer cet impôt», a-t-elle ajouté.

Le bénéfice d'exploitation conforme aux IFRS s'est établi à 390 millions $ US, en hausse de sept pour cent par rapport à celui de 364 millions $ US de l'an dernier, même si les revenus ont reculé de quatre pour cent à 3,18 milliards $ US, contre 3,32 milliards $ US.

Le bénéfice de Thomson Reuters a cédé mardi 35 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 33,75 $.

PLUS:pc