NOUVELLES

Le pionnier aux anges

30/04/2013 12:09 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Au lendemain de sa sortie du placard, Jason Collins flotte sur un nuage. Le premier athlète actif des quatre grandes ligues nord-américaines à affirmer son homosexualité espère avoir ouvert la voie aux autres.

« Je sais que là, à cet instant, je suis plus heureux que je ne l'ai jamais été dans toute ma vie », a déclaré Collins à l'émission Good Morning America au réseau américain ABC.

Le joueur de 34 ans a reçu de plusieurs appuis, dont celui de la famille Obama. Le président, amateur de basketball, lui a parlé au téléphone lundi soir.
Libéré d'un poids, il attend que des joueurs lui emboîtent le pas.

« Il est temps que d'autres lèvent la main et disent: ce n'est pas grand-chose, je peux toujours jouer au basket, je peux toujours aider mon équipe à gagner et c'est ça qui est le plus important », a-t-il affirmé.

Pivot des Wizards de Washington et des Celtics de Boston la saison dernière, Collins est actuellement sans contrat. Il ne pense pas que sa déclaration rende sa recherche d'emploi plus ardue.
Pour lui, l'esprit de corps de la NBA est plus fort que l'orientation sexuelle des joueurs.
Aux États-Unis, on compare la situation de Collins à celle de Jackie Robinson en 1947. Il était devenu le premier athlète noir à jouer dans les Ligues majeures de baseball.

PLUS:rc