NOUVELLES

Inondations : Transcanadienne fermée et états d'urgence en Saskatchewan

30/04/2013 09:28 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Une portion de l'autoroute Transcanadienne est fermée en raison des inondations. Il est impossible d'y accéder entre Regina et Sintaluta.

De l'autre côté de Regina, la circulation y est permise, mais non recommandée, jusqu'à Moose Jaw. Il y a de la glace, de la poudrerie et une visibilité réduite.

Dans la région de Weyburn, plusieurs routes ne sont pas recommandées. Il s'agit de la route 33 et de la portion de la route 35 entre Francis et la route 48.

La route 48, dans la région d'Odessa, n'est pas recommandée.

Plus tôt en matinée, la Transcanadienne était fermée sur 175 kilomètres entre Whitewood et Regina. La portion entre Whitewood et Sintaluta a été rouverte en fin d'avant-midi.

Dans le secteur de Regina, la route entre Sintaluta et Indian Head est rouverte, mais la chaussée demeure glacée et à certains endroits il y a de la gadoue et de la poudrerie.

L'autoroute 11 entre Regina et Davidson demeure fermée. Plusieurs automobilistes, dont des semi-remorques, sont immobilisés sur la route entre Lumsden et Bethune.

Les véhicules d'urgence et la GRC ne peuvent pas encore se rendre sur les lieux à cause de l'amoncellement de neige et de gadoue.

Pour l'instant, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ne rapporte aucun blessé, mais la prudence est de mise.

Communautés en état d'urgence

Trois communautés saskatchewanaises sont en état d'urgence mardi matin, à cause des inondations printanières qui les affligent.

Borden, Radisson et Maidstone ont décrété l'état d'urgence lundi.

À Borden, des bénévoles ont désespérément tenter de poser des sacs de sable tout autour de la communauté, mais cela n'a pas suffit. Les autorités municipales ont tout de même enjoint aux citoyens vivant sur des terres à risque d'évacuer leurs propriétés.

Selon les autorités, la neige dans le secteur fond rapidement et le niveau des eaux grimpe.

« Je n'ai jamais vu de l'eau se déplacer aussi vite », a déclaré le chef des pompiers de Borden, Terry Tkaczyk, mardi matin.

« Je croyais que nous avions amplement de temps hier, mais en l'espace de 6 ou 7 heures, l'eau a pratiquement submergé toutes les routes à l'ouest de nous », a-t-il affirmé.

M. Tkaczyk a indiqué qu'il faisait venir de grandes pompes pour tenter de sauver certaines routes.

PLUS:rc