NOUVELLES

George Zimmerman n'utilisera pas la loi sur la légitime défense avant son procès

30/04/2013 05:39 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

SANFORD, États-Unis - L'ancien patrouilleur citoyen George Zimmerman a renoncé, mardi, à son droit d'avoir une audience pour réclamer son immunité en vertu de la loi floridienne de légitime défense «Stand Your Ground» avant le début de son procès pour le meurtre non prémédité de l'adolescent afro-américain Trayvon Martin.

Interrogé par la juge Debra Nelson, l'accusé a répondu par l'affirmative à une série de questions visant à déterminer s'il était conscient des conséquences de son choix. Dans le cadre d'une audience sur l'immunité, la décision de rejeter l'accusation qui pèse contre le jeune homme aurait été prise par un juge alors que, durant le procès, c'est le jury qui devra trancher.

Zimmerman a déclaré que, après avoir discuté avec son avocat, il avait décidé de ne pas demander l'audience avant le début du procès en juin.

La juge avait réservé deux semaines en avril pour la tenue de cette audience si George Zimmerman la réclamait. L'avocat de l'accusé, Mark O'Mara, avait informé Mme Nelson en mars qu'il n'aurait pas besoin de ces journées. Le procureur Bernie de la Rionda a déposé une motion la semaine dernière pour que la défense indique clairement si elle voulait ou non l'audience.

Me O'Mara a dit à la magistrate, mardi, que la loi n'exigeait pas que l'audience sur l'immunité se déroule avant le procès et que son client pourrait la demander une fois que la poursuite aurait présenté sa preuve.

Zimmerman a plaidé non coupable à l'accusation de meurtre non prémédité, soutenant qu'il a abattu Trayvon Martin par légitime défense. Le jeune homme a été tué par balle en février 2012 après s'être disputé avec l'accusé dans un quartier privé de Sanford, en Floride.

PLUS:pc