NOUVELLES

Fin de la grève dans le milieu carcéral en Alberta

30/04/2013 11:36 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Les agents correctionnels de l'Alberta ont mis fin à la grève illégale tard hier soir après avoir conclu une entente avec le gouvernement provincial. Le retour au travail des employés est prévu à 7 h ce matin.

Par voie de communiqué, le Syndicat des employés provinciaux de l'Alberta (AUPE) a indiqué que l'accord prévoit l'examen des mesures de santé et de sécurité mises en place dans le nouveau centre de détention provisoire d'Edmonton, où le conflit avait commencé vendredi dernier.

Aucune mesure disciplinaire ne serait prise contre les personnes ayant été impliquées dans l'arrêt de travail.

Lundi, un juge de la Cour du Banc de la Reine avait imposé une amende de 100 000 $ au syndicat, une amende qui aurait été portée à 350 000 $ si les gardiens n'avaient pas été de retour au travail d'ici jeudi midi.

Un mouvement qui a pris de l'ampleur

En plus des agents correctionnels, la grève a touché en début de semaine des shérifs, des greffiers, des agents de probation et des travailleurs sociaux, ce qui a ralenti considérablement les procédures judiciaires dans la plupart des tribunaux de la province.

Le mouvement de grève a débuté quand 70 employés du centre de détention provisoire d'Edmonton ont débrayé, vendredi après-midi.

Les grévistes estimaient que le gouvernement ne tenait pas compte de leurs inquiétudes au sujet de la sécurité du nouveau centre, inauguré en mars. Ils protestaient aussi contre la suspension avec salaire de deux de leurs collègues qui se sont opposés à leurs conditions d'emploi.

Un avocat avait affirmé il y a une semaine qu'il était facilement entré dans le nouveau centre par une porte non sécurisée.

PLUS:rc