NOUVELLES

Dortmund s'incline 2-0, mais accède à la finale en Ligue des champions

30/04/2013 05:18 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

MADRID - Le Borussia Dortmund a surmonté une fin de match survoltée pour atteindre la finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 1997, mardi, en dépit d'un revers de 2-0 contre le Real Madrid.

La victoire des Espagnols ne fut toutefois pas suffisante pour combler le déficit qu'ils avaient accumulé lors du match aller de cette série demi-finale.

«Ils ont mis beaucoup de pression et ont inscrit deux buts tardifs», a commenté le milieu de terrain du Borussia Kevin Grosskreutz. «Nous formons toutefois une belle équipe et nous méritions d'accéder (à la finale). Je n'ai pas songé à Wembley encore, nous allons d'abord fêter et ensuite nous préparer dès demain (mercredi) pour la finale.»

Dortmund devrait affronter le Bayern de Munich dans une finale allemande à Wembley, puisque les champions de la Bundesliga se sont forgés une avance de 4-0 contre le FC Barcelone lors du match aller de leur demi-finale.

Après avoir raté plusieurs bonnes chances de marquer, le Real Madrid a enfilé deux buts dans les dernières minutes du match. Karim Benzema et Sergio Ramos ont touché la cible, et la foule réunie au stade Santiago Bernabeu s'est mise à croire qu'une remontée victorieuse était possible.

Un gain de 3-0 des Madrilènes leur aurait permis d'accéder à la finale de la Ligue des champions en vertu des buts marqués à l'étranger, après que le Borussia eut triomphé 4-1 la semaine dernière sur sa pelouse. La formation de l'entraîneur Jose Mourinho n'a toutefois pu menacer les Allemands, en dépit des cinq minutes de temps ajouté.

Mené par Mourinho, le Real Madrid a été éliminé en demi-finales pour la troisième année consécutive, et l'entraîneur a de nouveau laissé entendre que ce serait sa dernière saison à la tête du club espagnol. Interrogé à savoir s'il sera de nouveau avec l'équipe l'an prochain, l'entraîneur portugais a déclaré «peut-être pas», avant d'indiquer qu'il souhaitait retourner en Angleterre.

«Je sais que l'Angleterre m'aime», a confié Mourinho. «Et en Espagne la situation est légèrement différente.»

Benzema a fait vibrer les cordages à la 83e minute après avoir accepté une passe précise de Mesut Özil, et Ramos a doublé l'avance du Real Madrid à la 88e.

Ramos a ensuite effectué une frappe qui n'a pas été cadrée dans les arrêts de jeu, et ce fut la dernière opportunité du Real Madrid de se qualifier pour la finale.

«C'est décevant. Parfois tu perds, c'est ça le foot», a confié Ramos. «À Dortmund nous aurions dû jouer de la façon que nous avons joué ce soir (mardi). Nous éprouvons de la compassion pour les partisans. C'est décevant d'être passés si près, mais les chances que nous avons ratées en première demie nous aurons coûté le match.»

PLUS:pc