NOUVELLES

Chris Henry partage avec Lucian Bute une certaine aversion pour Jean Pascal (PHOTOS)

30/04/2013 10:53 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Loin d'entretenir de la rancoeur à l'endroit d'InterBox, Chris Henry a appris à apprécier Stéphan Larouche, Lucian Bute et les autres membres du groupe dirigé par Jean Bédard. Parce qu'il partage avec eux plusieurs des mêmes valeurs... mais aussi une certaine aversion à l'endroit de Jean Pascal.

Henry, qui travaille présentement comme partenaire d'entraînement au camp de préparation de Bute, en Floride, a subi la défaite face à Adrian Diaconu, un ancien protégé d'InterBox, lors d'un combat mettant à l'enjeu le titre mondial intérimaire WBC des mi-lourds en avril 2008 en Roumanie.

S'il s'est senti floué par la décision serrée des juges à l'époque, c'est avec empressement et enthousiasme qu'il a accepté l'invitation de Larouche, plus tôt ce mois-ci.

«Il n'y a aucune animosité, a souligné Henry lors d'un récent entretien avec La Presse Canadienne, en Floride. On s'est tellement bien occupé de moi (en Roumanie). J'ai touché la plus importante bourse de ma carrière pour ce combat-là, et j'en suis revenu avec les plus beaux souvenirs de ma carrière­.»

Même s'il n'était pas d'accord avec la décision des juges à la suite du combat très partagé — le score a été de 116-113, 115-113 et 115-113 en faveur de Diaconu à l'issue d'un duel disputé dans le pays d'origine de ce dernier — Henry n'a jamais détesté le protégé d'InterBox.

Il éprouve plutôt une certaine antipathie à l'endroit de Pascal, celui qui a éventuellement arraché le titre à Diaconu en juin 2009.

«Même si je savais que Diaconu ne garderait pas la ceinture très longtemps, j'étais content pour lui, a indiqué Henry. Mais je n'ai pas aimé ça qu'il la perde à Jean.

«Je n'aime pas le style de Jean, ni sa façon de se comporter. Je n'aime pas sa façon de faire dans un ring — deux petits coups puis il s'enfuit, deux petits coups puis il s'enfuit...»

Henry n'aime surtout pas que Pascal parle autant avant ses combats. Il partage l'avis des observateurs du milieu qui affirment que Floyd Mayweather fils est le seul boxeur qui ait l'étoffe nécessaire pour appuyer ses paroles enflammées avec des gestes du même calibre.

«Écoutez, Bernard (Hopkins) l'a battu, a encore dit Henry de Pascal. C'est un boxeur surévalué, et c'est pourquoi j'espère que Lucian Bute va le battre et révéler à quel point il n'est pas sérieux.»

Aux yeux du Texan d'origine afro-américaine, c'est l'humilité qui est la juste mesure d'un homme, qu'il soit de race noire ou blanche. Et c'est cette qualité qui l'impressionne chez Bute.

«Un homme humble va toujours finir par avoir le dessus. Toujours», a lancé Henry.

Même s'il n'est qu'un des quatre partenaires d'entraînement de Bute ces jours-ci en Floride, Henry n'a jamais été aussi bien traité par un employeur.

«C'est le meilleur camp auquel j'ai jamais participé, a-t-il assuré. Les gens (d'InterBox) me traitent vraiment bien. Ce sont des gens aimables et souriants, qui aiment prendre soin de leur monde. Ils ont le sens de l'hospitalité.

«Quand tu n'es pas entouré de bonnes personnes, c'est difficile d'être motivé et de faire quoi que ce soit de bon, a-t-il ajouté, avant de savourer, avec une dizaine d'autres invités, un dîner préparé par Larouche et Pierre Bouchard, un autre entraîneur chez InterBox. J'ai connu des camps où on te donnait des coupons alimentaires en te disant, 'voilà de quoi manger pour la semaine'.»

Henry n'a pas disputé de combat officiel depuis un an et son dernier affrontement d'envergure remonte au 6 février 2009 contre Yusaf Mack. Il a alors subi sa deuxième défaite en carrière. Il compte actuellement 26 victoires, dont 21 par K.-O.

Même s'il n'a plus de gérant ou de promoteur, l'Américain de 32 ans espère encore disputer d'autres combats et il continue d'entretenir ses liens d'amitié avec les gens du milieu de la boxe. C'est pourquoi il a répondu à l'appel de Larouche, qui l'a joint par l'entremise du négociateur new-yorkais Don Majesky. Celui-ci continue de donner un coup de main à InterBox en coulisses.

«Je suis encore actif, encore prêt à me battre et encore motivé, a déclaré Henry. J'ai juste besoin d'une occasion.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Lucian Bute v. Carl Froch